Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   5 min. de lecture

Eric se présente lui-même comme Béninois d’origine, Bordelais de cœur et Parisien d’adoption. Mais pour nous, il est avant tout un voyageur chevronné doublé d’un excellent photographe. Ces deux univers, il les conjugue à merveille sur son blog de voyage « Marche & Rêve »,un nom de blog astucieux et inspirant !

Le Magazine du Voyageur diffuse tout le mois de juillet des interviews avec des photographes amateurs qui nous ont raconté leurs voyages. Après Julien en Nouvelle-Zélande, et Marine à Manchester et Christophe à Marseille, découvrez le quatrième volet de notre série spéciale «  Les photographes de liligo.com  ».

liligo - photographie

Pourquoi avoir choisi Venise comme destination ?

J’avais déjà été à Venise au cours d’un autre voyage et j’avais eu un coup de cœur. Tout d’abord parce qu’il n’y a pas de voitures et très peu de vélos (je n’ai vu que deux vélos pendant mes passages à Venise). Les déplacements se font donc en bateau sur le canal, ou à pied, ce qui donne une dimension plus calme et humaine. On peut se laisser aller à flâner, de l’agitation de la place San Marco à l’ambiance intimiste des petites ruelles, et de piazzetta. C’est une ville faite de contrastes et qui contient plusieurs petits univers. La nuit, l’ambiance est aussi assez feutrée et intimiste car il n’y a pas de grosses places/avenues éclairées aux néons. J’aime bien cette atmosphère. Il y a encore d’autres bonnes raisons d’aller à Venise, mais voir le carnaval était une idée que j’avais en tête depuis l’année d’avant. Je rêvais de cette farandole de masques et de l’ambiance festive. Je n’ai pas été déçu !

Comment décrirais-­tu l’atmosphère du carnaval de Venise ?

Une fois sur place, si je devais résumer mon ressenti en une expression, je dirais « Joyeux désordre coloré ». Désordre dans le bon sens du terme, car il y a du monde partout et des personnes déguisées tous les dix mètres. L’épicentre de toute cette effervescence est évidemment la place San Marco. C’est là bas que se déroulent la plupart des animations comme la cérémonie d’ouverture avec le vol de l’ange, ou les concours de costumes. Les personnes déguisées arrivent parfois très tôt sur les quais de la place San Marco pour se faire prendre en photo devant le lever du Soleil. Le coucher du soleil est lui aussi un moment propice pour les jolies images. Pendant toute la journée, il y a toujours quelque chose à voir. C’est un vrai paradis pour ceux qui prennent des photos ! A tel point que le dernier jour de mon séjour, j’étais encore à la place San Marco à prendre des photos alors qu’il ne me restait qu’une demi heure avant de devoir aller prendre mon transport pour l’aéroport !

Le carnaval, « un joyeux désordre coloré »

Qu’essaies-­tu de raconter à travers ces photos de visages masqués ?

Le principe du masque et du carnaval est que tout le monde se retrouve sur un même pied d’égalité, tout en gardant son identité cachée. Jeune? vieux? homme? femme? de quelle origine? J’ai bien aimé prendre en photo la diversité de masques et costumes, tout en me demandant qui j’avais en face de moi. En prenant des gens en photos et en discutant avec certains, je suis aussi bien tombé sur des Vénitiens, un Polonais, une Milanaise, etc., et des Français qui habitent dans une ville pas très loin de la mienne en région parisienne ! Dans cette thématique j’aime bien la photo des deux femmes aux masques blancs. Les masques ont souvent un aspect très jeune et lisse, mais en regardant un peu on voit que la femme de gauche a l’air assez âgée sous sa parure. Je trouve ce genre de contraste intéressant.

IMG_1300-1

As­-tu des conseils à donner aux lecteurs qui souhaiteraient visiter cette ville ?

Évitez, si vous pouvez, d’y aller pendant l’été car c’est une véritable fournaise moite ! Allez-y plutôt au printemps et à l’automne, quand les températures sont plus clémentes. Visitez les lieux incontournables comme la place San Marco, mais prenez aussi le temps de vous en éloigner et d’aller vous promener/perdre dans le labyrinthe de ruelles. Emmenez un cartoville avec vous et laissez-vous aller à divaguer. Un tour sur le Gran Canal est aussi un incontournable. Étendez votre visites aux îles pas loin de Venise et prenez le temps d’y passer la journée : Murano pour les souffleurs de verre, et Burano pour ses jolies maisons aux couleurs arc­-en-­ciel. Le soir venu trouvez une trattoria fréquentée par les Vénitiens et profitez de la cuisine et de l’ambiance. Je recommande la Casa Pontini dans le Cannaregio. En une phrase, prenez le temps de ressentir la dolce vita !

As­-tu profité de ce séjour en Italie pour visiter d’autres villes ?

Non, je n’ai pas pu encore visiter d’autres ville d’Italie, mais j’ai Milan et Rome en vue pour des prochains voyages.

Quel rapport entretiens-­tu avec la photographie ?

J’ai toujours mon appareil photo dans mon sac à dos avec moi au cas où, que je sois en voyage ou pas. Je suis passionné et bien que ça ne soit pas (encore?) mon métier, je l’aborde de manière professionnelle, et je veux lui donner plus de place dans mes activités pro. J’ai commencé à me faire un portfolio en ligne et je me donne de plus en plus comme objectif de voyager pour prendre des photos, et non plus de prendre des photos au cours de mes voyages. Je remets constamment en question mon travail et cherche à évoluer.

As­-tu de futurs projets de voyage ?

Il y a 3 destinations qui sont dans ma shortlist : L’inde, le Japon et le Népal. Là encore ce sont des destinations où il faut prendre le temps de voir, de regarder, et non pas de juste passer faire un tour. Donc je prépare ça tranquillement. 🙂

Embarquez à bord d’un vol pour Venise, mais visitez avant le blog « Marche & Rêve » !

IMG_0701-1 IMG_0746-1 IMG_0792-1-2 IMG_0885-1 IMG_0904-1 IMG_1683-14 IMG_1865-14 IMG_1869-15-2 IMG_1991-30 IMG_2041-36


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous