Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Si vous aimez les grands espaces et la randonnée, vous trouverez sans aucun doute votre bonheur en Californie. Des cascades de Yosémite à la vallée de la Mort en passant par les forêt de Séquoia et les déserts de Joshua Tree, voici ce qu’il ne faut pas manquer pour découvrir les parcs nationaux de Californie.

La Californie. Quand le nom de cet état résonne dans nos têtes, on imagine tout de suite les immenses plages de sable blanc de Malibu, les ruelles escarpées de San Francisco, ou le quartier d’ Hollywood, sa débandade de stars et ses maisons de luxe ou encore une visite des vignobles du nord de l’état. Et pourtant, bien loin de ces clichés, la Californie recèle aussi de nombreux trésors naturels qui restent à explorer. Pour vous y rendre, il existe quelques possibilités de vols pas chers, notamment avec Lufthansa au départ de la France, en particulier le vol entre Lyon et Los Angeles, excellent point de départ pour la découverte des parcs nationaux de Californie. Une fois sur place, partez à l’aventure grâce à une voiture de location récupérée à Los Angeles.

Les cascades de Yosémite

cascade Yosemite

Situé aux abords de la Sierra Nevada, le parc national Yosémite abrite des milliers de séquoias géants, des montagnes pouvant atteindre les 4000 mètres d’altitude ainsi qu’une succession de trois chutes d’eau représentant l’une des plus belles cascades du monde. La vallée de Yosémite, en plein cœur de ce paradis terrestre, est peuplée de nombreux cerfs et ours bruns en contrebas du Half Dome, un rocher géant qui se distingue par sa forme si particulière.

Les arbres millénaires du parc national de Séquoia

Ours CalifornieAu sud de Yosémite, le parc national de Séquoia accueille les visiteurs pour une aventure hors du temps. Les séquoias géants habitent les vallées et les coteaux escarpés de la région depuis des millénaires et au détour d’un sentier, vous croiserez probablement l’un des nombreux ours bruns qui peuplent le territoire. Le parc national de Séquoia abrite aussi le General Sherman, un séquoia d’environ 2200 ans, considéré comme étant l’organisme vivant le plus imposant au monde.

Les grands espaces de la Death Valley

Death Valley

A la frontière du Nevada, la vallée de la Mort est un parc national tout aussi fascinant qu’impitoyable. Traversé d’ouest en est par la route 190, vous y découvrirez l’endroit le plus bas, mais aussi le plus chaud et le plus sec de tous les États-Unis. Les points de vue de Mormon Point et de Zabriskie vous offriront des panoramas à couper le souffle sur les grands espaces arides de la vallée de la Mort.

Les déserts de Joshua Tree

Joshua Tree

Le parc national de Joshua Tree, situé tout au sud de la Californie, abrite deux écosystèmes distincts et propres à cette région des États-Unis: aux basses altitudes, le désert du Colorado, aux élévations plus importantes, le désert de Mojave. Le parc est jalonné par de nombreux sentiers pour le plus grand plaisir des amateurs de randonnées. Le célèbre panorama Keys View vous permettra d’observer en hauteur la vallée de Coachella, la faille de San Andreas, mais aussi Salton Sea, à près de 230 mètres au dessous du niveau de la mer.

Pour une visite plus en détails des parcs nationaux de Californie, vous pourrez aussi faire un crochet par le parc King’s Canyon où le Grant Grove abrite l’arbre de noël national: le Grant Tree. Au nord de San Francisco, le parc national de Redwood possède une immense forêt de séquoias à feuilles d’if juste au bord de l’océan Pacifique.

Crédit photo : Mélodie Vanesse

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “A la découverte des parcs nationaux de Californie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous