portefeuille
| L'actualité du voyage Par

Où vaut-il mieux (ne pas) perdre son portefeuille ? 

Vous avez plus de chances de retrouver votre portefeuille perdu à Helsinki qu’à Lisbonne, à Bombay qu’à Madrid et à Budapest qu’à Prague. Découvrez les villes les plus – et les moins – honnêtes, selon le magazine américain « Reader’s Digest  » .

Comment mesurer l’honnêteté des habitants d’une ville ? Le « Reader’s Digest  » a sa petite idée. Ce qui suit n’a strictement rien de scientifique et nous vous déconseillons fortement de tenter l’expérience vous-même, même en Finlande.

Le magazine a envoyé ses journalistes aux quatre coins du monde, dans 16 grandes villes touristiques. L’expérience consistait à abandonner leur portefeuille en différents endroits de la ville – dans des parcs publics, dans la rue, dans des magasins… – et de compter le nombre qui leur a été restitué.

À Lisbonne et à Madrid, les testeurs se sont fait « barboter » respectivement 11 et 10 portefeuilles ! À l’inverse, 1 seul a disparu à Helsinki, 3 à Bombay et 4 à Budapest.

1. Helsinki, Finlande (11 portefeuilles retournés sur 12)
2. Bombay, Inde (9 sur 12)
3. Budapest, Hongrie (8 sur 12)
3. New York City, États-Unis (8 sur 12)
4. Moscou, Russie (7 sur 12)
4. Amsterdam, Pays-Bas (7 sur 12)
5. Berlin, Allemagne (6 sur 12)
5. Ljubljana, Slovénie (6 sur 12)
6. Londres, Grande-Bretagne (5 sur 12)
6. Varsovie, Pologne (5 sur 12)
7. Bucarest, Roumanie (4 sur 12)
7. Rio de Janeiro, Brésil (4 sur 12)
7. Zurich, Suisse (4 sur 12)
8. Prague, République Tchèque (3 sur 12)
9. Madrid, Espagne (2 sur 12)
10. Lisbonne, Portugal (1 sur 12)

D’ici à considérer que les Lisboètes et les Madrilènes sont plus voleurs que les Helsinkiens, les habitants de Bombay et les Budapestois, il n’y a qu’un pas… que nous ne ferons certainement pas ! 

Très concerné par les différents niveau d’honnêteté de par le monde, le magazine américain avait déjà conduit une étude en 2007 : 960 téléphones portables disséminés dans 30 lieux publics de 32 villes. À ce petit jeu, c’est la ville de Ljubljana en Slovénie qui avait remporté le palme de ville la plus honnête, avec 29 des 30 téléphones retournés, devant Toronto (28 sur 30), Séoul et Stockholm. À Helsinki et Budapest, 23 téléphones avaient retrouvé leur propriétaire.

Cassons les idées reçues ! 

D’ailleurs, nous profitons de cette occasion pour attirer votre attention sur une petite expérience menée aux États-Unis par la chaine de télévision ABC : une personne scie l’antivol d’un vélo pour le voler et une caméra cachée filme la réaction des passants. Vous vous en doutez, ces réactions ne sont pas les mêmes en fonction du faux-voleur : un jeune blanc, une jeune noir, une jolie blonde. La police pour l’un, un coup de main pour l’autre…

Vous êtes-vous déjà fait voler quelque chose en voyage ? 

Photos : Ed Yourdon, Orin Zebeist / Flickr cc.

1 réaction

  • ben_kenobi Répondre

    1) l’article ne dit pas dans quelle partie de la ville les portefeuilles ont été perdues ? 
    A chaque fois dans des lieux touristiques ? ou des lieux plus « chaud » ont été choisit ? 
    2) pour ce qui est de la vidéo, c’est pour ça que je méfie d’avantage d’une femme (surtout avec enfants) ou de blancs, que de noirs…
    ces derniers se sentant plus observés auront tendance à moins « forcer le destin »

    Maintenant, cela ne m’étonnes guère en ce qui concerne les USA. l’un des Pays les plus hypocrites et les plus racistes… rien d’étonnant là dedans… malheureusement.
    car non seulement, il dénonce le jeune noir mais en plus se montrent-ils très véhément vis-à-vis de lui, quand bien même il a des outils dans la main (où est donc la peur du voleur dans ce cas ? )
    En vérité, il laisse le bénéfice du doute au blanc, lorsqu’il pense directement que le noir est un voleur et se réunissent autour de lui au cas où il pourrait se montrer violent…

    Par contre, j’aurais aimé une telle tentative dans un pays européen, pour voir le résultat…