L'aéroport de Tunis-Carthage
| L'actualité du voyage Par

Open Sky : plus de vols low cost pour la Tunisie dans le futur ? 

La Tunisie et l’Union européenne sont en train de négocier un accord pour la libéralisation complète du ciel tunisien. C’est l’opération « Open sky », qui pourrait ouvrir la voie à Ryanair et autres easyJet.

L’Union Européenne a pour ambition d’élargir l’espace de navigation euro-méditerranéen à une cinquantaine de pays. Cela fait plusieurs années qu’elle négocie avec la Tunisie pour l’ouverture de son ciel à la concurrence de plus de compagnies européennes.

A l’heure actuelle, les vols Paris-Tunis sont opérés par des compagnies régulières (Air France, Tunisair, Alitalia, etc.), mais aussi par les low cost Transavia et Vueling.

Vous aimeriez passer vos vacances sur les plages de Tunisie cet été ? Le prix des vols secs est un peu cher pour les mois de juillet et août, mais il est possible de mettre la main sur des séjours de dernière minute en Tunisie à prix intéressant (avec vol et hôtel). En revanche, vous pouvez trouver des vols entre la France et la Tunisie au mois de septembre pour environ 150 euros, avec Alitalia (mais il faut compter une escale) et Transavia (en vol direct).

Entre craintes et espoirs

tunisairSi la concurrence accrue dans le ciel tunisien pourrait profiter aux voyageurs, les opérateurs tunisiens restent divisés face à cette petite révolution : le ministère du Tourisme et les hôteliers encouragent son entrée en vigueur rapide, alors que les agents de voyage et les compagnies aériennes nationales restent méfiantes, précise « Jeune Afrique ».

« Pour nous, l’open sky est un saut vers l’inconnu. Personne ne sait de quoi l’avenir sera fait », a déclaré Mohammed Ali Toumi, le président de la Fédération tunisienne des agences de voyage.

L’arrivée hypothétique de compagnies low cost telles que Easyjet et Ryanair en Tunisie risque effectivement de mettre sérieusement à mal le modèle économique des tours opérateurs, mais aussi de la compagnie Tunisair.

Photo : Aero Icarus, Tab59 / Flickr cc.

1 réaction

  • Tunisan Répondre

    Vu comment on se fait dépouillés par les compagnies types Tunisair ou Nouvelair (800€ le billet d’avion aller-retour en août, plus cher qu’un paris-New York ! ) il est temps que le ciel tunisien s’ouvre à la concurrence !