Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Après s’être fait discret pendant quelques jours, Eyjafjöll est de retour dans l’actualité. En effet, le volcan islandais est toujours en éruption et a provoqué la fermeture des aéroport d’Irlande, mardi matin.

Lundi 10 mai, 10:33 GMT

Nouvelles perturbations dans le sud de l’Europe, notamment à Lisbonne, en Espagne et en Italie du Nord. L’espace aérien reste ouvert en France, malgré l’annulation de 70 vols au départ des aéroports français dimanche 9 mai, conséquence de la fermeture des aéroports de la péninsule ibérique. Les cendres se déplacent à présent au dessus de l’Allemagne, de l’Autriche et de la Croatie ; des annulations sont à prévoir au départ et vers ces destinations.

Le nuage est actuellement beaucoup moins dense que celui qui avait provoqué une paralysie du trafic en avril.

Vendredi 7 mai, 12:10 GMT

Le volcan entre à nouveau dans une phase explosive. Des retombées de cendres sont à prévoir dans les jours qui viennent. L’Irlande a fermé à nouveau son espace aérien, pour la troisième journée consécutive.

Mercredi 5 mai, 9h50 GMT

L’espace aérien irlandais est toujours fermé mercredi. Pour l’instant, le nuage est évacué vers l’Océan Atlantique. Selon Météoconsult, le volcan pourrait amener des cendres sur le nord de l’Espagne et le sud de la France.

Deux niveaux d’alerte sont en place désormais : niveau rouge (fermeture de l’espace aérien) et niveau gris (vols autorisés, zone sous vigilance accrue).

Mardi 4 mai, 12:15 GMT

L’espace aérien irlandais réouvrira au alentours de 13 h mardi. Ryanair et Aer Lingus ont déjà annulé plusieurs centaines de vols en direction de l’Irlande et de l’Ecosse et le traffic restera perturbé toute la journée de mardi vers ces destinations.

Concernant les aéroports français, Jean-Louis Borloo affirme qu’il n’y a aucune crainte à avoir, les conditions météorologiques n’étant pas favorables à la dispersion du nuage sur la France. Aucune fermeture n’est prévue.

Selon Éric Mas, le directeur technique de Meteoconsult, il existe une possibilité que le nuage atteigne l’Ouest de la France dans la journée. Le ministre des transports affirme néanmoins qu’une paralysie telle que l’a connue le secteur du transport aérien en avril ne peut pas se reproduire, des moyens d’analyse ayant été désormais mis en place.

La paralysie du ciel a déjà coûté 1,26 millards d’euros aux compagnies aériennes. Selon des experts islandais, il est fort probable que le transport aérien connaisse une période d’incertitude et d’instabilité pendant les mois à venir.

Si vous avez prévu de partir en week-end, tenez-vous au courant de l’évolution du nuage sur cette page. Nous mettrons à jour les infos régulièrement en fonction des annonces d’Eurocontrol.


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous