Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Après un voyage en stop de Paris à Istanbul en 2012 puis de Berlin à Odessa l’an dernier, les P’tites Poucettes reprennent la route ! Cette fois, elles se sont données pour défi de rallier les capitales grecques et finlandaises, soit 3 500 kilomètres d’aventures qu’elle partagent avec nous.

Vous aviez aimé l’épisode 2 des aventures des P’tites Poucettes ? Les voici à nouveau en voyage entre Athènes et Helsinki, les pouces levées, avec toujours autant d’envie de découvrir le monde et quelques nouveautés !

Après deux voyages en stop à travers l’Europe, qu’est ce qui vous a poussé à vous lancer dans un troisième périple ? 

Sans vouloir céder à la facilité de l’adage « Jamais deux sans trois », nous avions envie de faire de ces voyages une série. 28 jours, c’est court, alors pour avoir un vrai point de vue sur l’autostop au féminin, on avait envie de cette récurrence, de ces rendez-vous avec nos voisins européens. La décision a été prise assez vite après le retour. Peut-être même un peu avant. Parce que le stop rend accro ! Chaque année, on est tellement surprises et émues par l’accueil que nous réservent ceux qui croisent notre route, qu’on ne peut s’empêcher de vouloir prolonger la rencontre.

Votre façon de voyager est-elle différente pour cette nouvelle édition ?

Le concept est le même (28 jours, des galets déposés comme le Petit Poucet pour retrouver notre chemin, des articles quotidiens sur le blog…), mais cette année, nous avons décidé de faire davantage d’images, d’enregistrer des sons, pour réaliser un film plus complet au retour. Nous interrogeons aussi de jeunes européens sur leur vision de l’Europe, de la prise de risques, pour un projet de théâtre documentaire.

Pouvez-vous nous parler de l’itinéraire de cette année : comment l’avez-vous mis au point ? Quels sont les endroits que vous êtes tout spécialement impatientes de découvrir ?

Un ami (travaillant pour le guide du Routard, notre partenaire) nous a suggéré l’itinéraire Athènes-Helsinki. On s’est dit que pour terminer la trilogie, une traversée du Sud au Nord serait parfaite. Nous visitons des pays dans lesquels nous n’avons encore jamais mis un pouce comme la Pologne, les pays Baltes et la Finlande.

Vous êtes passées en Grèce, un pays dont on parle beaucoup… Quelles sont vos impressions là-bas ?

Chaque conducteur, chaque personne croisée nous parle de la crise bien sûr. Mais sur ses effets, les avis divergent. Certains n’en voient que les cotés négatifs (pauvreté, absence de perspectives, détérioration du système de santé, corruption…), tandis que d’autres, comme la jeune étudiante en architecture que nous avons interviewée, soulignent aussi les avantages de cette situation. « Comme en temps de guerre, cette situation nous oblige à modifier nos habitudes, à inventer de nouvelles solutions, à se recentrer sur l’essentiel. Recycler, partager, échanger, s’entraider, en un mot : être plus « humain ». Je vous invite à lire l’article pour en savoir plus.

En ce qui nous concerne, nous filons en Transylvanie. Bel été à tous et n’ayez pas peur de la route !

L’hymne des Ptites Poucettes

Ce morceau pourrait être l’hymne des Ptites Poucettes, comme elles le disent sur leur blog. Il a été enregistré avec Aurélie Streiff (chant) et David Simard (guitares) : « J’espère qu’il vous donnera autant envie qu’a nous de prendre le large et de ne jamais trop écouter les conseils de ceux qui pensent que « c’est trop dangereux » ».

La chanson et les coulisses de sa fabrication


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous