| Idées voyage Par

Les Galápagos : une destination de prestige… qui se protège

Les Galápagos, c’est un nom qui résonne pour cet archipel mythique qui attire de plus en plus de curieux. Le gouvernement équatorien a prévu la mise en place de nouvelles restrictions pour limiter l’impact touristique dans cet archipel, laboratoire vivant de l’Évolution…sans mettre à mal son économie liée au tourisme.

Pas évident de tirer au clair ce qu’il sera possible de visiter ou pas sur l’archipel et sous quelles conditions après la mise en place des nouvelles règles le 1er février prochain. Après plusieurs cafouillages dans sa communication, il semble que le Parque Nacional de Galápagos ne s’oriente pas vers une réduction du nombre de touristes (environ 150.000 chaque année),  mais plutôt sur une meilleure redistribution de ceux-ci dans le temps et dans l’espace, afin de limiter les pics de fréquentation.

galapagos-tortueLa fréquence des bateaux de croisières qui accostent sur les îles de l’archipel pour acheminer les touristes depuis l’Équateur sera réduite, ainsi que la durée de leur présence dans l’archipel. Les tour-opérateurs devront mettre en œuvre de nouveaux itinéraires de 2 semaines pouvant être divisés en un maximum de 4 voyages. Les touristes pourront choisir entre un voyage de 7, 5 ou 4 nuits.

Du côté des touristes eux-mêmes, la bonne nouvelle c’est que des sites jusque-là inaccessibles leur seront ouverts, sans que cela ne constitue une menace pour les écosystèmes locaux, certifient les autorités du parc national. En plus des îles Isabela, Santa Crus et San Cristobal, les visiteurs auront désormais accès à Santa Fe et Tagus Cove.

galapagos-fousFiche d’identité

  • Capitale : Quito (Équateur)
  • Localisation : dans l’océan Pacifique, à environ un millier de kilomètres à l’Ouest des côtes équatoriennes
  • Formation : îles volcaniques (13 grandes îles, 6 îles plus petites)
  • Superficie : 8.000 km²
  • Population : 25.000 habitants
  • Visiteurs annuels : 150.000

Sa biodiversité

C’est ici que le célèbre scientifique anglais Charles Darwin a élaboré sa théorie sur l’évolution des espèces par la sélection naturelle. C’est donc peu dire que la biodiversité de l’archipel est riche. Ce qui fascine tant les biologistes, c’est que 60 % des espèces vivantes identifiées dans l’archipel lui sont spécifiques. C’est aussi ce qui rend l’endroit si fragile aux interactions humaines. On peut y observer par exemple : 

  • Les tortue géante des Galápagos, il en existe 14 espèces distinctes
  • Les iguanes marins et terrestres des Galápagos
  • Les «  pinsons de Darwin  » , 13 espèces au total
  • Les fou à pieds bleus

Vous pouvez vous lancer dans une excursion dans l’archipel des Galápagos au cours d’un séjour en Équateur. Dans la capitale Quito ou à Guayaquil (la ville la plus peuplée), vous trouverez des agences qui organisent des voyages, en bateau ou en avion.

Visiter les Galápagos, c’est un rêve pour vous ? 

Photos : Sophs74, tibchris, alh1 / Flickr cc.

Laissez un commentaire