Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Nous vous l’annoncions il y a déjà plus d’un an, mais cette fois, téléphoner dans l’avion, c’est pour très bientôt ! Téléphones portables, tablettes et liseuses seront en effet autorisés en vol, mais à la condition que leur usage reste silencieux !

Tout a commencé au mois d’octobre quand l’Agence américaine de l’aviation civile (FAA) a donné son accord pour l’utilisation de consoles de jeux vidéo et de tablettes à bord. Au mois de novembre, l’Agence européenne de sécurité aérienne lui a emboîtée le pas et donné à son tour son accord pour l’utilisation d’appareils électroniques dans les avions de ligne. Pendant toutes les phases de vol, décollage et atterrissage compris.

C’est donc naturellement que la Commission européenne a pris une décision dans ce sens, lundi dernier. Dès l’an prochain, les passagers devraient pouvoir utiliser leurs appareils mobiles au cours de leur vol en Europe.

Pour le commissaire aux Transports Siim Kallas :

« Aujourd’hui, nous franchissons une première étape dans l’assouplissement des règles d’utilisation des dispositifs électroniques à bord des avions en toute sécurité lors des phases de roulage, de décollage et d’atterrissage. La prochaine étape concernera la connexion au réseau à bord d’un avion. »

M. Kallas fait ici référence aux réseaux mobiles 3G et 4G. L’avancée devrait – cette fois-ci encore – venir des États-Unis car il se dit que l’Agence américaine de l’aviation pourrait donner prochainement son accord très prochainement à leur utilisation en vol, à l’exception des phases de décollage et d’atterrissage.

Des réserves cependant

La tranquillité à bord : en fait, cette « avancée » ne plaît pas à tout le monde. Aux États-Unis, l’association américaine des personnels de cabine s’y oppose vivement et a adressée une pétition à la Maison-Blanche. Elle craint que cela ne nuise à la tranquillité des passagers et à la sérénité qui est de mise pendant un vol.

« Il faut respecter le silence. Pas question de conversations privées. Seuls seront autorisés les textos ou les courriers électroniques et rien d’autre »,

a averti le commissaire, qui assure – sans se montrer vraiment convaincant – que la contrepartie sera que l’utilisation de ces appareils se fasse mode silencieux uniquement.

Mais, de facto, comment feront les stewards et hôtesses pour empêcher les passagers d’utiliser leurs appareils à leur guise ?

La sécurité : le commandant est le seul maître à bord et il conservera le droit de décider de faire éteindre tous les appareils.

« Pouvoir rester connecté même en voyage, c’est le souhait de tous mais la priorité reste la sécurité. Si le commandant de bord donne pour consigne d’éteindre, il faudra obtempérer »,

a insisté Siim Kallas.

Cher lecteur, donnez-nous votre avis !


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous