Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

Contrairement à 2010, il ne devrait pas y avoir de paralysie du trafic aérien en cas d’éruption volcanique majeure du Bardarbunga qui menace.

L’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a recommmandé aux Etats européens de ne pas fermer leurs espaces aériens dès qu’un nuage de cendres volcaniques est susceptible d’y faire son apparition, précisant que cela doit être « une mesure de dernier recours ». La décision de la Commission européenne de suspendre le trafic aérien lors de l’éruption du Eyjafjallajökull en 2010 avait provoqué l’annulation de 10 000 vols et bloqué des millions de passagers.

Mais depuis, des études ont été menées et on en sait un peu plus sur les risques réels représentés par un nuage de cendres volcaniques (liés aux microparticules de silice et de composés métalliques) et les seuils de sécurité ont été relevés. D’ailleurs, l’éruption au printemps 2011 d’un autre volcan islandais, le Grimsvötn, n’avait entraîne l’annulation que de quelques centaines de vols. Si l’Islande vous attire, la terre de feu européenne, sachez que la compagnie Bmibaby propose des vols low cost pour Reykjavik au départ de Roissy pour environ 200 € A/R en vol direct (comptez un peu plus de 3h de vol).

Photo : Bjarki Sigursveinsson / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous