Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

François Hollande a évoqué mardi 27 août lors de la conférence des Ambassadeurs le tourisme comme un atout pour équilibrer la balance commerciale de la France. Malgré une saison estivale en demi teinte, le président de la République veut faire de ce secteur d’activité « une grande cause nationale ».

Alors que le secteur se porte bien au niveau mondial – le nombre d’arrivées de touristes internationaux a augmenté de 5% au premier semestre 2013 par rapport à 2012, selon l’Organisation mondiale du tourisme – la France a de son côté connu un été mitigé. Si le mois d’août est jugé plus satisfaisant que juillet par les professionnels du secteur, une étude d’Atout France prévoit une fréquentation touristique globale en recul sur l’ensemble de la saison.

La France à beau être le pays qui accueille le plus grand nombre de touristes au monde, elle est devancé par l’Espagne et l’Italie en terme de recettes totales liées au secteur. La position de l’Hexagone se fragilise dans le monde, subissant une concurrence féroce d’autres pays.

Pour contrer ce phénomène, l’agence de développement touristique en France entend donc mettre l’accent sur la promotion de l’image de la France à l’étranger, tout en encourageant les infrastructures locales à s’améliorer, afin d’attirer encore plus de touristes internationaux.

Une ambition apparemment partagée par le Président de la République qui lors de son discours à la conférence des ambassadeurs a annoncé vouloir faire du tourisme une priorité dans les années à venir.

« Le tourisme doit être érigé en grande cause nationale, ce qui suppose un certain nombre d’efforts : améliorer l’accueil dans les aéroports, assurer la sécurité, améliorer le niveau des équipements, des prestations. La France est fière, nous le rappelons suffisamment, d’être la 1ère destination touristique du monde, mais il se trouve que nous ne sommes pas le 1er solde touristique, y compris en Europe. Nous devons nous fixer cet objectif. »

Dans une situation économique morose, le gouvernement a en effet tout intérêt à s’appuyer sur cet atout historique de la France pour rééquilibrer les comptes. Une bonne nouvelle donc pour le secteur après un été difficile malgré des conditions météo favorables. A condition bien sûr que le discours soit suivi par des actes.

Trouvez un vol pas cher avec liligo.com Trouvez un hôtel pas cher avec liligo.com

Quid des touristes français en France ?

Une interview d’un spécialiste du tourisme – Pierre Chazaud, professeur des Universités à Lyon – sur le site Atlantico.fr a particulièrement retenu notre attention. Pierre Chazaud avance des explications intéressantes quant à la baisse de la fréquentation touristique cet été en France (par des touristes français, donc) : non, les difficultés économiques rencontrées par une partie de la population et le contexte économique morose général ne sont pas les seuls causes.

Il identifie plusieurs phénomènes qui se conjuguent : le chômage et la baisse du pouvoir d’achat bien entendu, mais aussi l’abandon de certains modèles de vacances, la dilution des frontières entre travail et non travail, ainsi qu’un rapport au temps différent.

Les vacances actuelles s’éloignent de plus en plus de l’héritage des années 1950/1970 qui imposaient une forme traditionnelle de repos social obligatoire chargée de restaurer la force de travail

Les vacances ne font plus référence à un temps idéalisé, mais à de simples produits à consommer de toute urgence ici et maintenant, dans une optique hédoniste puisque le futur n’est pas sûr.

Pour le dire simplement : on privilégie de plus en plus des courts séjours tout au long de l’année, aux dépens des sacro-saintes vacances d’été de 3 ou 4 semaines.

Photo : xtof / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous