Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

Un avion de Brussels Airlines avec une centaine de passagers à bord a été intercepté en plein vol par un avion de chasse français.

Les faits remontent à cet été mais ils ne sont arrivés jusqu’aux oreilles de la presse qu’hier : le 28 juin, un appareil de la compagnie Brussels Airlines faisant la liaison entre l’Espagne et Zaventem avec une centaine de passagers à son bord a dû être intercepté et escorté par un avion de chasse de l’armée française car il ne répondait plus aux appels des contrôleurs aériens.

La raison : le pilote faisait un somme. Rien d’inhabituel jusque-là. Mais alors que faisait son copilote ? Selon les première constatations d’une enquête, lui aussi s’était assoupi ! C’est beaucoup plus gênant, si bien que la compagnie a démenti, expliquant que « le copilote n’a pas réagi aux appels des contrôleurs aériens, car il pensait que ces derniers essayaient de joindre un autre avion ».

« Quand l’avion est passé au-dessus de Nantes, les contrôleurs aériens français ont tenté d’entrer en contact avec l’équipage. En vain. Ils ont tout tenté pour entrer en contact avec les pilotes pendant environ dix minutes, mais sans réponse », a expliqué au journal belge « Het Laatste Nieuws » le porte-parole de l’Armée de l’Air française. Le rafale a alors décollé et s’est approché du cockpit de l’appareil de ligne pour que le pilote de chasse fasse signe au co-pilote qu’il voulait prendre contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous