Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   4 min. de lecture

Au cœur du continent eurasiatique, cet immense pays reste largement méconnu en Europe. Mais quiconque ressent une attirance pour l’Asie centrale sait qu’il a beaucoup à offrir aux voyageurs qui aiment prendre la tangente et prendre leur temps. En vol pour Almaty, puis en route vers les Monts célestes Tian Shan !

« Ce qui nous vient d’abord et naturellement à l’esprit, ce sont des lieux communs, des clichés… »,

écrivait l’écrivain-voyageur André Gide dans son « Journal 1889-1939 ». Effectivement… qui pense au Kazakhstan, pense trop souvent immédiatement à Borat : le personnage FICTIF de Sacha Baron Cohen – un journaliste-reporter kazakh à la fois homophobe, sexiste et raciste – dessinant les traits d’un pays d’arriérés et de barbares, où l’on prostitue les femmes et où l’on fait la chasse aux Juifs. .

Blessées dans leur susceptibilité, les autorités kazakh n’ont finalement pas mis trop longtemps avant de décolérer et de se rendre compte que, tout compte fait, mieux valait, pour le tourisme du pays, une mauvaise publicité que pas de publicité du tout.

  • Notre mission du jour : aller au-delà de la blague et des clichés pour vous faire découvrir quelques unes des richesses de cet immense pays d’Asie centrale, le 9è plus grand pays du monde, grand comme 5 fois la France.

Sachez d’emblée qu’à moins de parler kazakh ou russe, vous aurez toutes les peines du monde à communiquer avec les habitants, qui pratiquent peu l’anglais. D’ailleurs, les infrastructures vieillottes héritées des Empires russe puis soviétique ne sont ni très efficaces ni très confortables. Mais voilà, les incroyables paysages des steppes et des montagnes du Tien Shan et de l’Altaï se méritent.

Nagyobb térképre váltás

Almaty : la porte d’entrée du pays

La capitale Astana est une ville moderne et agréable, mais ne présente pas un grand intérêt pour les touristes étrangers. Nous vous conseillons donc de ne pas organiser votre voyage en fonction de cette ville. Mieux vaut se concentrer sur la ville ville animée et cosmopolite d’Almaty, capitale du pays jusqu’en 1997, qui se trouve dans le sud du pays (cliquez pour voir les vols à destination d’Almaty).

Parmi ses atouts, citons en vrac : ses nombreux parcs, le parc de Panvilov entourant la cathédrale Zenkov est le plus beau) ; la magnifique cathédrale Zenkov, justement ; les bains Arasan ; le musée central d’Etat ; le joyeux bazar de Barakholka qui proposent des produits importés de Chine et de la région. Surtout, la ville offre une vue superbe sur les montagnes environnantes du Tian Shan.

Hôtels à Almaty

Photos : SaraYeomans, loriszecchinato / Flickr cc.

Les monts célestes Tian Shan

Les stations de montagne ne sont qu’à quelques kilomètres d’Almaty. Chyimbulak est l’une des meilleures stations de ski de toute l’Asie centrale. On peut par exemple pratiquer le patin à glace dans la station de sport d’hiver de Medeo. De nombreuses randonnées et treks sont possibles, au départ du lac Bolshoe Almatinskoe.

Culminant à plus de 4 000 mètres, les majestueux pics du Zailiysky Alataou et du Küngey Alataou constituent le point d’orgue de beaucoup de voyageurs se rendant au Kazakhstan. Leurs paysages glaciaires sont spectaculaires.

Photos : SaraYeomans, Ken and Nyetta / Flickr cc.

La réserve naturelle Aksu Zhabagly

Située dans l’ouest des monts Tian Shan, aux confins du Kirghizistan et de l’Ouzbékistan, il s’agit de la plus ancienne réserve naturelle d’Asie centrale. Ses paysages alternent entre les sommets abruptes et les haut plateaux ou paissent des troupeaux. Elle abrite une faune riche : léopard des neiges, lynx, loup, chat sauvage, chacal…

Photos : Martin Lopatka, Martin Lopatka / Flickr cc.

Êtes-vous séduit ?

Sources : Geo.fr et Ambassade du Kazakhstan en France

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


4 réponses à “Le Kazakhstan en clichés… photographiques

  1. Il y a tant de chose à voir, tant de rencontre à faire…
    C’est vrai, il est préférable de se débrouiller en Russe, bien que la jeune génération pratique un peu l’Anglais… Il est aussi possible de trouver des interprètes sur Almaty.
    Si vous souhaitez découvrir cet immense pays, écartez-vous de la ville.
    Les Kazakhs sont très accueillant et ouvrent facilement leurs portes. Cet ancien peuple nomade est toujours très attaché a ses traditions, et il est donc tout à fait normal pour eux d’ offrir gîte et couvert à un voyageur, bien que leurs revenus soient très modeste. Dans ces villages, tout le monde ne parle pas Russe. La langue officiel du pays est le Kazakh.
    Si vous êtes aventurier, cette destination est pour vous. Vous voyagerez en train, bus et taxi (non officiel)…
    Je suis Français, expatrié au Kazakhstan depuis trois ans, et amoureux de ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous