Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

Si vous partez en voyage en Thaïlande dans les prochains jours, sachez que le couvre-feu a été levé par l’armée dans trois zones touristiques : Phuket, Samui et Pattaya.

Le couvre-feu imposé en Thaïlande après le coup d’Etat du 22 mai dernier a été partiellement levé pour « créer un climat favorable pour le tourisme ». Trois zones très touristiques du pays reviennent donc à la normale. Il s’agit des îles de Phuket et Samui ainsi que de la station balnéaire de Pattaya.

Dans le reste du pays, le couvre-feu reste donc en place entre minuit et 4h du matin. Le ministère français des Affaires étrangères insiste auprès de ses ressortissants pour que celui-ci soit respecté. Il est cependant possible de se déplacer depuis et vers les aéroports à toute heure à condition d’être muni de son billet d’avion.

Enfin, il est toujours recommandé de rester à l’écart de tous les rassemblements et marches de protestation qui se déroulent à Bangkok ou en province.


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


3 réponses à “Le couvre-feu en partie levé en Thaïlande

  1. J’espère que la situation va se rétablir, je me rends en Thaïlande fin juillet.
    Mis à part Bangkok ou y a t-il des rassemblements en province ?

    1. Bonjour (ou plutôt re-bonjour)
      Nous ne le savons pas, pas plus le Ministère français des Affaires Etrangères que l’Ambassade de Thaïlande en France ne le précisent.

      L’ambassade de France en Thaïlande précise :
      « Le couvre-feu a été levé, le 3 juin 2014, dans trois zones touristiques de la Thaïlande :

      la ville de Pattaya, province de Chonburi,
      l’île de Samui, province de Surat Thani
      et l’île de Phuket. »

  2. C’est une absurdité !
    C’est justement dans ces endroits que doit être commencé le nettoyage du pays. La corruption est dans ces villes, dans la conception de ces structures touristiques et dans leur utilisation.
    Si le couvre-feu ou les rassemblements de plus de deux personnes ne sont pas appliqués là-bas, cela aura pour conséquence le déplacement de la contestation vers ces sites…
    Bref, une décision absurde uniquement décidée uniquement pour l’unique dieu de ce monde : l’argent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous