Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Né à New York au début des années 90, le concept des Greeters – des habitants qui se transforment en guides bénévoles pour faire découvrir leur ville aux touristes – connait un succès grandissant en France. Un excellent moyen de s’offrir une balade hors des sentiers battus et de découvrir la ville sous un nouveau jour.

Si vous en avez marre de vous balader le nez plongé dans votre guide, de vous retrouver au milieu des hordes de touristes descendus de leur bus ou de quitter une ville sans avoir eu l’impression de vous imprégner de l’ambiance, faites appel à ceux qui y vivent pour vous la faire découvrir de « l’intérieur ».

La naissance du concept à New York

Lorsque Lynn Brooks a lancé l’association Big Apple Greeter à New York en 1992, elle souhaitait changer l’image de la ville à l’aide du tourisme participatif. Qui de mieux placé que les habitants de New York pour présenter leurs quartiers aux visiteurs venus des quatre coins du monde ? Sortir des sentiers battus, découvrir un quartier comme si vous y viviez, ses anecdotes, ses habitudes, voici ce qu’offrent les Greeters aux visiteurs qui font appel à leurs services. Depuis cette première initiative, le mouvement a dépassé les frontières des Etats-Unis. 50 villes à travers 19 pays ont aujourd’hui leur association de Greeters et offrent des balades gratuites aux touristes. Plus que partout ailleurs, c’est en France que le concept a séduit. On recense pas moins de 19 structures à travers l’hexagone. Paris bien sûr, mais aussi Lyon, Toulouse, Bordeaux ou encore des territoires plus ruraux tels que le Tarn ou l’Aisne ont leurs équipes de Greeters prêtent à accueillir les touristes en quête d’authenticité.

Être ambassadeur de sa ville

L’association Marseille Provence Greeters est née en avril 2009 et compte environ 60 bénévoles actifs. Avec près de 300 balades organisées et près de 800 visiteurs accueillis en 2012, elle est la plus active derrière celle de Paris. Derrière les Greeters marseillais se cachent des bénévoles de tous âges et de tous milieux sociaux professionnels avec une seule envie : partager leur amour pour leur ville et échanger avec des touristes venus du monde entier le temps d’un weekend à Marseille.

« Tous les habitants de Marseille sont des ambassadeurs potentiels de leur ville. Ils la vivent au quotidien, la comprennent, connaissent les moindre recoins de leur quartier et la culture marseillaise qui leur appartient. Ils ont une lecture sensible de la ville et des rues qu’ils empruntent chaque jour », nous explique Rabiha, présidente de Marseille Provence Greeters.

A l’occasion de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture, l’association a souhaité organiser un projet dédié à l’événement. « Des balades sont orientées vers divers lieux d’intérêts offerts et développés par la Capitale de la Culture. L’objectif est de familiariser et d’impliquer la population locale marseillaise dans la programmation 2013, et d’autre part de médiatiser les initiatives en créant un réseau d’habitants motivés et porte-parole de la promotion des événements », décrypte Rabiha. Et les visiteurs qui font appels aux Greeters, que viennent-ils chercher ? De l’authenticité ! Tous veulent découvrir les trésors cachés de Marseille, connaitre les anecdotes de ceux qui font la ville au quotidien et qui connaissent les bons plans ou encore recommandent leurs bars, restaurants ou boutiques préférés. Le Vieux Port, le quartier du Panier mais aussi celui de Noailles sont parmi les « must seen » des Greeters et de leurs convives.

Des touristes en quête d’authenticité

Même constat à Nantes dans ce qui constitue la première association de Greeters à avoir vu le jour en France dès 2007. Sur les bords de la Loire, ils sont 50 bénévoles avec comme point commun « l’amour de la ville et le goût du partage » à offrir aux touristes « des clés pour comprendre la ville », explique le président de l’association. En plus des nombreuses visites organisées tout au long de l’année, l’association a lancé début juillet une nouvelle initiative : l’opération « Nantes se dévoile ». « Nous voulions faire découvrir les quartiers populaires au delà des préjugés et avec des gens très attachés à leur quartier », se félicite Mathias, ravi du succès que ces journées ont connu.

A Nantes, comme ailleurs en France, les touristes sont de plus en plus nombreux à adhérer au concept de ce tourisme participatif et à vouloir « ressentir l’âme de la ville à travers les yeux de ses habitants ».

Avez-vous déjà fait appel à des Greeters ? Racontez nous votre expérience !


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “Laissez vous guider par les Greeters !

  1. J’ai un très bon souvenir de mon Greet à Nantes. Nous avions rendez-vous avec un couple qui s’est avéré extraordinairement gentil. Ils se complétaient l’un l’autre : l’un finissait la phrase de l’autre. Nous avons même eu droit à des représentants des deux « emblèmes » de la ville à savoir Petit Lu pour monsieur et BM pour madame. J’ai découvert un autre Nantes, à travers les yeux d’un couple originaire de la ville. J’ai trouvé l’expérience très positive et je n’hésiterai pas à faire appel à un Greeter dès mes prochains voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous