Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Selon la FNAM, la principale organisation professionnelle du secteur aérien, la hausse de la TVA intervenue au 1er janvier devrait se traduire par une hausse des prix des billets d’avion en France et par une fragilisation des compagnies aériennes françaises.

Après une hausse de la TVA de 5,5% à 7% au mois de janvier 2012, la TVA sur le secteur des transports est passée à 10% ce 1er janvier. Les billets de train, d’avion et de transports public sont concernés.

La Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM) a estimé dans un communiqué en date du 30 décembre que cela « va impacter une fois de plus les compagnies françaises déjà fragilisées ». La FNAM explique que la hausse de la TVA devrait se traduire par une augmentation des prix des billets d’avion et donc par une perte de parts de marché.

Le Président de la FNAM précise :

« Les vols intérieurs constituent une part significative de l’activité totale des compagnies aériennes françaises, dont la santé économique est fragile. Le choix est simple : soit cette hausse est directement répercutée sur tout ou partie des tarifs proposés par les opérateurs français, avec une traduction immédiate en termes de pertes de marchés, soit elle est prise en compte sur la marge opérationnelle, avec une dégradation du compte de résultat. »

Cette nouvelle augmentation de la TVA sur les vols domestiques, rappelle-t-il, ne va faire que renforcer une distorsion de concurrence déjà existante et affaiblir un peu plus le transport aérien français.

Les compagnies aériennes étrangères ayant une activité domestique en France moins importante seront moins impactées et celles qui n’ont pas de domiciliation fiscale en France pourraient ne pas s’acquitter de cette TVA.

Photo : Images of Money / Flickr cc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous