Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

Des travaux dignes des 12 travaux d’Hercule ont commencé il y a quelques mois pour remplacer l’actuel aéroport international Atatürk, saturé, à l’horizon 2018. Mais la Justice, saisie par des écologistes, tente de s’y opposer.

C’est un sévère revers juridique qu’a subi le projet de nouvel aéroport, soutenu sans réserve par le 1er ministre turc. Le 21 janvier, un tribunal administratif d’Istanbul a ordonné l’arrêt des travaux. Motif : l’étude d’impact environnementale versée au dossier est peu convaincante. C’est une association de riverains épaulée par plusieurs ONG de défense de l’environnement qui ont saisi la Justice.

Cet aéroport présenté comme le futur plus grand aéroport du monde, est en cours de construction sur une vaste zone boisée, au bord de la mer Noire, à proximité des dernières ressources d’eau de la ville, rappelle latribune.fr.

« Lorsque nous n’aurons plus d’eau, ce n’est pas le troisième aéroport qui va nous la fournir. Tout ceci est un massacre environnemental »,

a réagit à l’AFP le président de la chambre des ingénieurs de l’environnement d’Istanbul.

Les choses n’en resteront pas là. Le gouvernement turc a annoncé son intention de faire appel de la décision :

« Notre aéroport sera construit sans interruption, ni pause (…) personne ne doit croire que cet aéroport qui assurera une renommée mondiale à la Turquie ne verra pas le jour. Ce projet sera mené à son terme, quoi qu’il arrive »,

a déclaré le ministre de l’Environnement.

Quiconque a pris un vol Istanbul récemment a pu le constater, l’aéroport Atatürk est un cauchemar, complètement saturé. Mais ce nouvel aéroport apporte-t-il une réponse appropriée ?

Photo d’illustration : leventali / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous