Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Les bactéries ? Les microbes ? Pas sur la lunette des toilettes, comme vous le pensiez… Qu’est-ce qui est propre et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Une étude canadienne révèle que de nombreuses croyances erronées circulent dans les populations occidentales à ce sujet.

Aux toilettes publiques

Toilettes Japon
Le mythe : nous sommes à peu près tous convaincus que la cuvette des toilettes, c’est le mal. S’asseoir dessus sans la recouvrir au préalable d’un demi-mètre de papier toilette, c’est l’infection et la maladie assurées.

La vérité : en fait, la cuvette est probablement la partie la plus propre d’un WC, car en général elle est nettoyée régulièrement. Non, les bactéries se trouvent principalement sur le bouton de chasse d’eau, sur la poignée de la porte (jamais nettoyés) et dans l’air une fois la chasse d’eau tirée (baissez la lunette en entier pour empêcher les bactéries de polluer l’air !). Paradoxalement, c’est le lavabo qui recueille le plus de bactéries : humide, il est un lieu de prolifération idéal.

Dans l’avion

vol Virgin Atlantic
Le mythe : on y attrape toutes les maladies, car le même air circule en permanence dans cet espace confiné. Un passager éternue : ses germes sont propagés dans toute la cabine et contaminent l’ensemble des voyageurs.

La vérité : les microbes transitent mal dans l’avion, car celui-ci est équipé de systèmes de filtrage extrêmement méticuleux. A moins que votre voisin de siège ait la grippe et se colle contre vous, vous ne risquez pas grand chose. Pensez néanmoins à vous laver les mains après le plateau-repas.

A l’hôtel

chambre hotel
Le mythe : une inquiétude commune se porte sur la propreté des draps et la possible présence de bactéries.

La vérité : dans le cas où l’hôtel ne changerait pas les draps (ce qui est en soi, très rare), les bactéries n’y restent pas de toute façon. Le risque majeur se situe sur la télécommande de la TV ou les interrupteurs. Evitez de prendre un hotel pas cher ne semblant pas respecter les règles de propreté de base (nettoyage quotidien de la chambre).

Au lavomatic

lavomatic
Le mythe : avec autant de personnes lavant leurs affaires au même endroit, les machines sont encrassés et les germes des autres déposés sur vos vêtements.

La vérité : les machines des lavomatics sont plus propres que celle qui se trouve dans votre salle de bains. La raison: les machines à laver utilisées dans ces libre-services sont d’usage professionnel ; l’eau y est chauffée à une température plus élevée empêchant la prolifération des bactéries. D’autre part, elles sont nettoyées bien plus souvent que vous ne le feriez chez vous.

Source : cba.ca. Photos : cc Flickr. Brosse à dent de voyage, Doey_ / Toilettes japonaise, justgrimes / Intérieur d’un vol Virgin Atlantic, Marc_Smith / Une chambre d’hôtel, espensorvik / Un lavomatic, doo.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “Hygiène en voyage : mythes et légendes urbaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous