Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Lundi dernier, Steven Slater, un steward de la compagnie américaine Jet Blue, a brusquement quitté l’avion par le toboggan d’évacuation, excédé par le comportement d’un passager. Vous aussi, vous aimeriez voir un membre du personnel navigant sortir de ses gonds ? Voici 10 façons de vous comporter en parfait goujat sur votre vol.

  1. Avoir de nombreuses demandes avant le décollage : eau (avec bulles), changement de siège, etc. Insister si on vous demande d’attendre que l’avion ait décollé, faire d’emblée un scandale en prenant à parti le stewart/l’hôtesse visé(e).
  2. Emporter le bagage à main le plus lourd possible, le faire tomber sur la tête d’un stewart. C’est ce qui a fait défaillir Steven Slater.
  3. Appuyer sur le bouton d’appel tous les quarts d’heure. Rivaliser d’imagination pour vos plaintes.
  4. Draguer l’hôtesse de l’air.
  5. Faire le difficile sur le plateau repas : s’improviser végétarien de dernière minute, critiquer la qualité du pain même en classe éco, faire un maximum de remarques absurdes sur la texture des glaçons ou la couleur de la salade.
  6. Déballer tout votre plateau repas, ne presque rien manger et empiler le tout pour former une jolie montagne d’ordures qui ne rentrera pas dans le trolley.
  7. Désobéir aux consignes de sécurité : ne pas attacher sa ceinture, refuser de relever son siège, se lever à chaque perturbation et rester enfermé à plusieurs reprises dans les toilettes pendant de longues minutes.
  8. Faites des blagues nulles que le PNC (Personnel Navigant Commercial) a déjà entendu mille fois, par exemple « Vous avez du jus d’orange ? -Oui- Alors je prendrai un Coca »
  9. Et un maximum de réflexions lourdes et mal placées, par exemple : « Vous ne nous refaites pas Rio-Paris, hein ? »
  10. Ne jamais pousser votre goujaterie au point de mettre en danger la sécurité des autres passagers, vous risqueriez de gros ennuis à l’atterrissage.

Blague à part, le coup de colère de Steven Slater et sa soudaine célébrité (près de 200 000 fans sur Facebook) ont eu le mérite de faire parler des conditions de travail parfois difficiles des stewarts et des hôtesses de l’air. La qualité du PNC est cependant de savoir garder son sang-froid et son calme en toute circonstance, face à des passagers parfois un peu agaçants.

Que pensez-vous de l’attitude de Steven Slater ? Applaudissez-vous son geste ou bien le trouvez-vous exagéré ?

Chercher votre prochain vol sur liligo.com


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “Guide du parfait goujat en vol : comment énerver stewards et hôtesses de l’air

  1. C'est « Steward » et non « Stewart ».
    Je trouve cela stupide, un PNC assure la sécurité a bord et à autre chose à faire que subir ses remarques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous