Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

En réponse aux manifestations des opposants à la première ministre, le gouvernement thaïlandais a décrété l’état d’urgence pour 60 jours. Les touristes ne sont pas menacés, assure le gouvernement thaïlandais.

Si pour l’instant aucun couvre-feu n’est prévu, l’état d’urgence a été déclaré suite à une augmentation des incidents violents ces derniers jours. Alors que plusieurs carrefours importants de la capitale sont bloqués par les opposants, l’office de tourisme thaïlandais se veut pourtant rassurant, assurant que :

« Les résidents et les touristes peuvent continuer de se déplacer normalement dans la capitale. La circulation peut être difficile à proximité des zones de rassemblement mais le trafic reste normal dans les autres zones de la ville. Les manifestations engagées sont pacifiques et ne visent en aucun cas les touristes ».

Du côté du ministère des Affaires Étrangères, il est « instamment conseillé d’éviter toute manifestation et tout rassemblement ». Les principaux points de rassemblement et de blocus dans la capitale thaïlandaise sont également listés.

De plus, l’administration thaïlandaise a mis en place deux numéros de téléphone pour répondre aux questions des touristes qui ont pris un vol pour Bangkok (1155 et 1672), ainsi que des centres d’informations sur place. En cas d’urgence, les touristes trouveront des navettes reliant les aéroports au centre-ville de Bangkok, avec des points de rassemblement au niveau des hôtels « Eastin Grand Sathorn », « Windsor Suites Sukhumvit » et « Twin Towers ».

Photo : Evoflash / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous