Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

La compagnie low cost britannique a tiré les leçons de l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll en 2010. Elle vient de tester un détecteur de cendres qui pourrait équiper sa flotte dès la fin de l’année prochaine, rapporte l’« Essentiel Online ».

« Il est vital de trouver une solution pour nous éviter une répétition des scènes du printemps 2010, quand tout le trafic aérien a été paralysé à travers l’Europe pendant plusieurs jours »,

a expliqué Ian Davies, directeur de l’ingénierie d’EasyJet. L’Europe avait alors dû faire face à la plus longue interruption du trafic aérien depuis la seconde guerre mondiale. Un véritable chaos.

De solution, easyJet en a peut-être trouvé une, grâce à l’expérience insolite qu’elle a mené. Un avion militaire Airbus A400M a lâché des cendres volcaniques au-dessus du Golfe de Gascogne pour recréer les conditions d’une éruption. Un avion de ligne A340 équipé de capteurs a été capable d’identifier la menace à 60 kilomètres de distance, pour l’éviter. Un succès.

« La menace représentée par les volcans islandais est toujours présente et c’est pourquoi nous sommes ravis du résultat de cette expérience unique et innovante »,

a déclaré le directeur de l’ingénierie d’EasyJet, Ian Davies, qui espère bien généraliser rapidement ce système.

Photo : World’s landscapes / Flickr cc

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous