Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

L’affaire a fait grand-bruit ce mois d’août : des pyramides jusque-là inconnues auraient été découvertes en Égypte. Comme quoi, Google Earth n’est pas juste bon à regarder sa maison depuis le ciel…

Mise à jour : grand bien nous a pris d’employer le conditionnel. Il s’avère en fait que ces fameuses pyramides… n’en sont pas. C’est en tout cas ce qu’assure l’égyptologue italienne Paola Davoli :

« Les sites visibles sur Google Earth sont bien connus depuis 1925 […]. Ce sont des monticules naturels surmontés d’une construction (pour le plus grand) et des puits creusés (pour les autres). Ce ne sont certainement pas des pyramides. »

L’égyptologue américaine Angela Micol qui gère le site GoogleEarthAnomalies.com prétend avoir mis la main sur une découverte inestimable en utilisant Google Earth, depuis son bureau, confortablement installée aux États-Unis : deux pyramides en Égypte.

Ce n’est pas la première fois que la technologie des satellites est utilisée pour découvrir de nouveaux sites anciens. En mai 2011, un laboratoire financé par la NASA avait permit l’identification de pyramides, de centaines de tombeaux et de villages anciens. Mais ici, la découverte est extraordinaire.

« Selon un examen approfondi de la formation, ce monticule semble avoir un sommet très plat et une forme curieusement triangulaire symétrique qui a été fortement érodée avec le temps ».

Le premier site contient quatre monticules avec des plateaux en apparence triangulaires. Le plus grand d’entre eux est de 620 pieds de large (environ 3 fois la taille de la grande pyramide de Gizeh). Le second contient un monticule de 150 pieds de large avec une base carrée et trois petits monticules à proximité.

Mais pour certains scientifiques, la chance pour que les formes observées soient effectivement des pyramides est infime. La prochaine étape pour cette égyptologue : aller sur le terrain avec une équipe de chercheurs pour sécuriser la zone et confirmer ses présomptions, que ces monticules sont effectivement des pyramides réelles. Mais Angela Micol en est d’ores et déjà certaine :

« Les images parlent d’elles-mêmes. Il est très évident que les sites peuvent contenir mais des recherches sur le terrain sont nécessaires pour vérifier qu’ils sont bien des pyramides et des preuves doivent être recueillies afin d’en déterminer les origines ».

Vous avez l’intention de passer vos prochaines vacances en Égypte ? Il se pourrait alors que vous ayez à ajouter deux nouveaux sites à votre programme.

Crédit photo : timkelley / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “Égypte : des pyramides découvertes avec Google Earth ?

  1. Je reviens d’un voyage en egypte et on m’avait raconté cette anecdote. Merci pour la mise à jour.
    Ca aurait été tellement beau que des nouvelles pyramides soient découvertes, comme beaucoup de sites étaient ensablé on peut, peut être continuer à rêver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous