Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   5 min. de lecture

Vous avez des billets pour le championnat d’Europe de football 2012 qui se déroulera au mois de juin en Pologne et en Ukraine et vous souhaitez en profiter pour découvrir Kiev ? Vous êtes intéressé par cette destination, championnat de foot ou pas ? Lisez ceci.  

Avec l’Euro 2012, l’Europe de l’Est repasse au centre ! Voici une occasion de découvrir « l’autre Europe ». Des 8 villes qui accueilleront les matches, nous vous présentons ici la première : Kiev.

A voir dans la capitale ukrainienne

L’avenue Krechtchatik : c’est un peu les Champs-Elysées ukrainiens. L’avenue est large et bordée de bâtiments qui vous font vous sentir tout petit. C’est là qu’on trouve les boutiques de luxe. Remontez l’avenue jusqu’à la place de l’indépendance (« Maidan »). Le week-end, l’avenue s’anime avec des musiciens et des spectacles en tout genre, vous croiserez les habitants de la ville qui y déambulent une Obolon à la main, la bière de Kiev (prononcez « Abalon »).

La place de l'indépendance "Maidan" (neiljs / Flickr cc.)
La place de l’indépendance « Maidan » (neiljs / Flickr cc.)

La cathédrale Sainte-Sophie (Sobor Sviatoyi Sofiyi) : c’est l’un des monuments les plus célèbres d’Ukraine. Elle a été bâtie au 11ème siècle. Elle est coiffée de pas moins de treize coupoles !

La Cathédrale Sainte-Sophie (thisisbossi / Flickr cc.)

Le musée Pirogovo : construit sur 150 hectares, c’est l’un des plus grands musées en plein-air au monde. Il abrite plus de 300 ouvrages de l’art traditionnel ukrainien.

Hydropark (prononcez « Guidropark ») : c’est une base de loisirs sur les îles du Dniepr. Vous y trouverez des restaurants et des boîtes de nuits en plein air. C’est aussi un endroit pour se promener et se relaxer sur ses plages de sable. Les locaux s’y détendent le week-end avec un barbecue de Shashlik entre amis. A voir absolument : les valses des retraités sur une piste de danse au milieu du parc. Il y règne un parfum d’histoire certain…

La Mère Patrie (Rodina Mat) : cette statue en titane mesure 102 mètres de haut ! Un ascenseur vous emmènera dans son bouclier à 92 mètres du sol, pour une vue sur Kiev et le Dniepr impressionnante. Visitez aussi à côté le musée de la seconde guerre mondiale à la gloire des forces soviétiques.

La mère Patrie (gpjt / Flickr cc.)

Pour manger et sortir

La cuisine ukrainienne est essentiellement à base de pommes de terre, de choux, de betteraves et de champignons. Goûtez bien sur au borsch traditionnel, à base de betteraves le plus souvent, ou avec de l’oseille ou de l’ortie, du lard et de l’ail.

N’hésitez pas à prendre un repas dans l’une des nombreuses cantines du centre-ville. Elles sont populaires et peu chères et la nourriture y est tout à fait correcte.

  • Essayez par exemple la chaîne de cantine Puzata Hata. On en trouve une proche du croisement entre les avenues Krechtchatik et Taras Shevchenko.

Au printemps et à l’été, rien de mieux que de partager autour d’un barbecue des Shashlik (des brochettes de porc ou de poulet) arrosées de bière et de vodka, pour rencontrer vraiment les « Kieviens ».

Si ce régime vous rebute, sachez que Kiev regorge de restaurants japonais. Les femmes de Kiev adorent y déjeuner le midi, le sushi est devenue pour elles comme une seconde religion.

Crédit photo : mariyaZ / Flickr cc.

La nuit nocturne est assez désarçonnante à Kiev : tout est luxueux et tape-à-l’oeil. Vous aurez souvent le choix entre un bar lounge fashion…et un autre bar lounge fashion pour passer le début de soirée. La nuit se poursuit très tard pour la jeunesse de Kiev, qui s’enivre dans des clubs à la mode jusqu’au petit matin. Vous n’aurez pas de mal à trouver une boîte de nuit.

  • Sorry Babushka : cela semble être un bon choix pour qui veut vraiment faire la fête à Kiev, tout en gardant ses marques. Le club compte plusieurs étages et plusieurs ambiances, du karaoké à la musique électronique en passant par le rock et la musique ukrainienne.

A éviter : le River Palace. Si vous êtes bien décidé à rentrer accompagné, c’est l’endroit qu’il vous faut ! Si vous êtes contre les rapports tarifés, ce n’est pas l’endroit qu’il vous faut ! Ce club au bord du fleuve attire les touristes en chasse. Il est rare que des femmes s’y aventurent par plaisir. Attention aux mauvaises surprises !

Ne vous étonnez pas d’être consciencieusement fouillé à l’entrée de ces établissements par un molosse, encore moins des écriteaux interdisant les armes à feu. Les entrées sont payantes et relativement chères, surtout au vue du niveau de vie ukrainien.

Le temps et la langue

Le mois de juin est assurément une période propice pour se rendre en Ukraine. La capitale ukrainienne est très agréable au Printemps. Il est plus tardif qu’en France, d’un mois environ. Par contre, si vous craignez le froid, n’y allez surtout pas entre décembre et mars !

Kiev sous la neige (Crédit photo : sarae / Flickr cc.)

Vous ne parlez pas le russe (la langue principalement parlée à Kiev et dans les grandes villes du pays) et encore moins l’ukrainien ? L’anglais ne vous sera pas toujours d’un grand secours en Ukraine et même dans la capitale car il y est encore moins parlé qu’en France, ce qui n’est pas peu dire…Emportez avec-vous un petit lexique et soulignez les mots clés dont vous aurez à vous servir.

Pour aller à Kiev

Malheureusement, l’Ukraine n’est pas encore desservie par des vols low-cost au départ de la France.  Ça ne saurait tarder mais en attendant, la solution la plus économique et la plus rapide pour faire le voyage Paris-Kiev est proposée par la compagnie hongroise Malev.

En réservant un vol Paris Kiev maintenant pour un aller/retour du 15 au 22 juin (par exemple), vous vous en tirerez pour moins de 150 € ! Un prix finalement low-cost…

  • Vous ferez une escale à Budapest.
  • La durée de vol annoncée est de 4h30 mais elle prend en compte 1h de décalage horaire, donc elle est en réalité de 3h30.

Autres solutions :

  • Air France et Ukraine Airlines assurent des vols quotidiens et directs entre les capitales française et ukrainienne.
  • British Airways dessert aussi Kiev, depuis Paris avec une escale à  Londres.
  • Du côté du low-cost, sachez qu’il existe des vols Londres-Kiev au départ de Luton Airport avec Wizzair.
Vol Kiev

Vous avez des billets pour assister à l’Euro 2012 ? Êtes-vous attiré par l’Ukraine ?


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


2 réponses à “Direction l’Euro 2012 : Kiev, la capitale ukrainienne (1/8)

  1. Le low cost vers Kiev tu reves?? Meme de Budapest c’est pas prevu.

    Dans la petite rue a droite de Maiden square, qui n’a pas de nom, il y a un pub salle de concert TRES sympa dans le style anglo saxon mais j’ai oublié le nom-

    Le métro est une attraction touristique en soi avec es jetons, ses panneaux Arbre interdit et sa profondeur.

    Sainte Sophie est dans le Laure des Grottes de Kiev, ensemble religieux ou on peut notamment suivre les processions sous-terraines a condition de ne pas etre clostrophobe

    Ne pas oublier le memorial de Tchernobyl-

    Et le fait qu’il y a de tres nombreux restos géorgiens a tomber 🙂

    Apprendre qques mots d’Ukrainien ou au moins de russe avant de partir

    1. Merci pour ces autres suggestions. Kiev mériterait un guide touristique à elle toute seule !

      Il est vrai que prendre le métro à Kiev, c’est presque faire de la spéléologie mais qu’il vaut le détour.

      Ajoutons aussi le Club 44 sur l’avenue Khreschatyk pour les amateurs de musique live et bien sur les fameuses Masruka (des mini-bus communs) et leurs icônes religieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous