Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Quelques photos de paysages à la fois spectaculaires et irréels pour s’évader le temps d’une courte pause, en cette journée pas franchement folichonne côté météo. Vous ne pouvez que le constater vous-même, la nature est à n’en pas douter le meilleur des architectes.

Le Salar d’Uyuni, en Bolivie

Ce vaste désert de sel est situé sur les haut-plateaux andins à 3 658 m d’altitude très précisément. Pour l’économie locale, c’est avant toute chose un gisement estimé à plusieurs dizaines de milliards de tonnes de sel. Pour le voyageur à la recherche de beauté et de dépaysement, c’est un endroit merveilleux où la limite entre le ciel et la terre s’estompe pour ne faire plus qu’un.

Danxia de Chine

« Danxia de Chine est le nom donné aux paysages qui se sont formés sur des couches sédimentaires terrigènes rouges continentales, influencées par des forces endogènes et des forces exogènes », explique l’UNESCO. Plus simplement, on peut y admirer des formations géologiques extraordinaires : des falaises rouges, des colonnes naturelles, des vallées, des ravins, des cours d’eau…

Pamukkale, en Turquie

Voici encore un site naturel qui sort de l’ordinaire. Nous avons déjà eu l’occasion de présenter sur ce blog le « château de coton », comme l’appelle les Turcs. Il s’agit d’une formation calcaire qui a l’aspect d’une chute d’eau gelée. On peut l’admirer dans le sud-ouest du pays, entre les villes touristiques d’Izmir et Antalya.

Dead Vlei, en Namibie

Nous sommes maintenant dans le désert de Namib. Le marais de la mort (en Afrikaans) est une cuvette d’argile protégée par des dunes de sable. Ce parc national a servi de décor a bien des films. Il faut avouer que les troncs d’arbres centenaires séchés donnent une atmosphère toute particulière, à la fois poétique et inquiétante. Notre conseil : il vaut mieux visiter le site très tôt le matin, lorsque les températures sont encore supportables.

Lençóis Maranhenses, au Brésil

Dans le Nordeste brésilien, ce parc national protège un ensemble de dunes entrecoupées de lagons. Le côté spectaculaire de l’endroit provient de la couleur blanche immaculée des dunes, sur des dizaines de kilomètres et de la faune qui s’y réfugie (oiseaux surtout). Notre conseil : ne vous y aventurez pas sans un bon véhicule tout-terrain. Mais de toute façon, l’entrée du parc est contrôlée.

Kelimutu, en Indonésie

Les lacs de cratère du mont Kelimutu sont considérés comme la principale attraction de l’île indonésienne de Flores. Ils possèdent cette capacité inhabituelle à changer périodiquement de couleur d’eau. Le volcan Kelimutu n’est plus actif depuis 1968, mais ses parois raides ne sont pas dénuées de tout danger… Il faut de solides chaussures de randonnées pour s’y aventurer.

De tous ces paysages, lequel vous inspire le plus ?

Photo: Shutterstock via http://www.smartertravel.com/

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous