Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Réacteur en panne, malaise du pilote, tempête en vue… les dangers guettent en avion. Ils sont même là où on ne les attend pas forcément. Avez-vous pensé à vérifié sous votre siège comme sous le lit avant de se coucher ? Il pourrait y avoir caché une méchante bestiole.

Ce n’est pas sérieux bien entendu. L’avion, comme chacun sait, est le plus sûr des moyens de transport, ses propres jambes y compris. Détendons-nous avec deux faits divers assez cocasses et – dévoilons dès maintenant la fin de l’histoire – sans gravité aucune.

Le cobra d’Abdul Latif

Si vous devez voyager un jour en compagnie d’Akram Adbul Latif, demandez-lui de bien vous montrer que son bagage à main ne renferme aucun animal clandestin. Ce propriétaire d’un magasin de reptiles au Koweit a réussi à faire voyager – mais combien de fois l’a-t-il fait avant ? – un cobra dans l’avion. L’animal mécontent d’un tel traitement a tout simplement mordu son tortionnaire, à la main.

Les cris de l’homme et la fuite du serpent entre les sièges des passagers ont achevé de créer la panique à bord et de décider les pilotes à atterrir au plus vite. Le serpent a été maîtrisé et capturé, son inconscient propriétaire a été conduit à l’hôpital, où il aurait, dit-on, refusé tout traitement médical. Fin de l’histoire. Exceptionnellement rare ? Pensez-vous !

Le scorpion qui voulait voir l’Espagne

Quelques jours plus tôt seulement, à la fin du mois de novembre, une passagère de nationalité suisse devait se remémorer les bons moment de son voyage au Costa Rica, confortablement installée dans l’Airbus de la compagnie Iberia qui la reconduisait en Europe. Le Costa Rica, sa nature sauvage et préservée…

… et ses scorpions. L’un deux a dû se sentir pousser des ailes et a décidé de partir en voyage. Si seulement pour lui il n’avait pas eu la mauvaise idée de s’attaquer à l’un des passagers, son plan aurait fonctionné à merveille, car personne ne l’avait vu embarquer dans l’appareil (chassez le naturel…). Il a fini gazé selon le protocole en vigueur une fois arrivé à Madrid, sans avoir jamais posé une patte sur le sol espagnol. Transportée à l’hôpital, sa victime s’est vite remise de cette mauvaise rencontre.

Quel a été votre pire moment en avion ?


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous