Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Les images de la tragédie qui s’est déroulée vendredi au large des côtes de la Toscane ont choqué l’opinion publique et créé un électrochoc dans le secteur du tourisme maritime, pour qui ce type d’accidents est rarissime.

Il est encore trop tôt pour connaître avec exactitude les causes de l’accident, mais l’enquête – qui n’en est encore qu’à ses débuts – s’oriente vers une erreur humaine, le paquebot navigant beaucoup trop près des côtes.

Le Costa Condordia n’était pas n’importe quel bateau de croisière…

Comme on peut le voir sur ces images promotionnelles, le Costa Concordia n’avait rien d’une coquille de noix. Bien au contraire, comme on l’entend dans les commentaires, il s’agissait d’« une ville flottante, un monstre des mers qui pouvaient accueillir 4000 passagers ». Ses caractéristiques donnent le vertige : 300 mètres de long et plus de 110.000 tonnes.

Un accident « rarissime »

« C’est une tragédie pour Costa Croisières. Je n’ai pas de mot pour exprimer ce que je ressens. Toutes nos pensés et nos efforts vont d’abord vers nos clients, que nous rapatrions sur Marseille »,

expliquait hier Georges Azouze, président de Costa Croisières France.

Son Directeur Général adjoint a indiqué pour sa part qu’il s »agit d’un « accident rarissime » et rappelle que cette compagnie de croisières qui existe depuis 63 ans est la plus ancienne en activité. La compagnie Costa s’est en effet imposée comme le leader de la croisière en France, son second marché après l’Italie. Sa flotte comprend 17 navires et pèse près de la moitié d’un marché français fort de 400.000 passagers en 2010, comme le rappelle le site d’actualité maritime meretmarine.com.

Les 100 ans du Titanic

Le paquebot Titanic

La tragédie s’est déroulée un vendredi 13 et 100 ans après le naufrage du Titanic. C’est suffisant pour que les superstitieux y voient un mauvais coup du sort et rappellent que, lors de son baptême en 2005, la bouteille de Champagne ne s’était pas brisée sur sa coque.

D’ailleurs, dans un article intitulé « Où voyager en 2012 ? », nous vous conseillions la semaine précédente la visite du Musée maritime de l’Atlantique d’Halifax en Nouvelle-Écosse, sur la côte atlantique du Canada, à l’occasion du 100è anniversaire du naufrage du Titanic.

Cet accident entame-t-il votre confiance dans le tourisme de croisières ? Est-il de nature à remettre en cause vos éventuels projets de croisière ?

Images : capture d’écran de la chaîne BFM TV, cliff1066 / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous