Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

MSN.com rapporte que de nouveaux frais pourraient être mis en place par les grandes compagnies aériennes et les low cost en 2011. De quoi s’agit-il ? Après les frais de WC chez Ryanair, voici un petit tour de piste de ces nouveaux frais de service auxquelles les compagnies aériennes réfléchissent actuellement.

En pleine crise, les frais de service sont une manne de revenus incontournable pour les compagnies aériennes. Si ceux-ci sont typiques des compagnies low cost (plus de services à la carte =  billet plus cher), la frontière low cost – compagnies régulières s’amenuise, ces dernières étant en passe de prendre le même chemin. Voici 5 idées qui risquent bien d’être appliquées dès 2011 chez certaines compagnies, à commencer par les low cost et les compagnies américaines.

1. Payer pour parler à quelqu’un

Éliminer complètement les agents au check-in ? Non, cela n’est pas vraiment autorisé… Faire payer les passagers pour leur parler ? Oui ! Cette astuce est doublement payante : elle permet d’employer moins de personnel aux comptoirs d’enregistrement -ceux-ci étant moins sollicités- et elle permet de faire quelques bénéfices en transformant le check-in physique en service payant. C’est très simple : si vous n’utilisez pas la machine, vous payez une somme fixe pour faire appel à un humain. Pas sympa pour les personnes handicapées ou ayant besoin d’une assistance spécifique.

2. Billet payant pour bébés

Pauvres bébés… eux qui pouvaient jusqu’à aujourd’hui voyager presque gratuitement sur les genoux de leurs parents, devraient donc bientôt sortir l’argent du livret A ouvert à leur naissance pour payer leur billet d’avion ? Cela est tout à fait probable, tout comme l’augmentation des tarifs enfants. Pas de cadeau pour les poulbots !

Bébé avion
Il devra peut-être bientôt payer pour admirer ce beau paysage…

3. Bagage payant… même à l’international ?

Les compagnies ont tendance à effectuer ce changement sur les vols domestiques. Il faut environ 400 L de kérosène pour transporter un seul passager sur un vol Paris New York, aller-retour. Avec un coût au litre d’environ 0,5 centimes d’euros (faites le calcul…), normal que les compagnies régulières réfléchissent sérieusement à facturer les bagages enregistrés. Faudra t-il bientôt être un pro de la valise cabine ?

4. Bagage à main facturé

L’espace en compartiment bagages dans l’avion est précieux, la majorité des voyageurs se munissant d’une valisette. Lors de l’embarquement sur une compagnie low cost, les agents ont bien souvent du mal à caser toutes ces mini-valises. Il se pourrait que les compagnies chargent pour l’utilisation de cet espace, ou tout du moins poussent les passagers à choisir l’embarquement prioritaire (dès 6 € chez easyJet par exemple) afin d’être certain de pouvoir rentrer leurs bagages.

5. Programmes de fidélité, la fin de la gratuité ?

Les programmes de fidélité comme Flying Blue reviennent chers aux compagnies, les voyageurs même occasionnels devenant de plus en plus experts en ce qui concerne leur utilisation (voir notre article Flying Blue : 10 conseils pour bien utiliser votre carte de fidélité). Les alliances auraient tout intérêt à exiger un abonnement payant pour ces cartes, réservant ainsi les bonus à ses clients vraiment fidèles (voyageurs business, par exemple). A suivre.

Que pensez-vous de ces idées ? Entre celles-ci et l’augmentation des mesures de sécurité dans les aéroports, voyager en avion ne devient-il pas un parcours du combattant ?

Photos : cc Flickr/DeclanTM – Jyri

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous