Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Plusieurs pays qui sont des grandes destinations touristiques traditionnelles pour les Français sont en proie à l’instabilité politique ou à des menaces terroristes. C’est le cas par exemple de l’Égypte et de la Tunisie. Est-il possible d’annuler et de se faire rembourser son voyage pour raison de sécurité? C’est la question qu’aborde un article très intéressant paru cette semaine sur le blog « SOS Conso » de l’édition numérique du journal « Le Monde ». Décryptage.

Face au risque sécuritaire accru dans des régions fréquentées par les touristes européens, l’Union européenne envisage de renforcer sa législation encadrant les « voyages à forfait » au profit des clients des tour opérateurs.

Mise en situation – selon ce projet, annuler et se faire rembourser son forfait vol et hôtel à Tunis dont le départ était prévu quelques jours/semaines après l’attentat du musée du Bardo au mois de mars deviendrait possible, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Bruxelles propose que le client puisse résilier sans frais son contrat avant le départ, si « des circonstances exceptionnelles et inévitables, survenant sur le lieu de destination ou à proximité immédiate de celui-ci, ont des conséquences importantes sur le forfait ».

Il reste à définir précisément ce que sont ces « circonstances exceptionnelles ». Les agences de voyage ne l’entendent pas de cette oreille et disent craindre devoir prendre en charge toutes sortes d’annulations pour des raisons fantaisistes.

Risques et sécurité dans les principales destinations touristiques

1 – Aucune loi n’impose aux agences de voyage d’annuler leurs prestations pour raisons de sécurité. Naturellement, leur intérêt financier est de faire partir leurs clients plutôt que d’annuler leurs ventes.

2 – En revanche, les agences de voyage sont responsables de la sécurité de leurs clients et peuvent être poursuivies pour mise en danger de la vie d’autrui. Elles ont aussi une obligation d’information avant le départ. Nous encourageons donc les voyageurs à choisir un tour opérateur responsable. Faites une petite recherche sur internet au préalable pour connaître la réputation des différents acteurs et repérer les tour opérateurs qui ont déjà été condamnés.

3 – Il existe des assurances spécifiques pour les voyage réservés longtemps à l’avance dans une zone déconseillée par le ministère des affaires étrangères. Par exemple: pour 3% environ du coût du séjour, des assurances permettent de se faire rembourser si un acte terroriste est perpétré à moins de 100 km du lieu de séjour et moins de 30 jours avant la date de départ.

Source : Blog SOS CONSO sur lemonde.fr


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous