Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Les professionnels du tourisme de l’Afrique du Nord tentent de déconstruire les amalgames et de rassurer après l’enlèvement d’un touriste français en Algérie en début de semaine.

La Tunisie est particulièrement inquiètes des possibles répercussions sur l’image du pays. « Il n’y a pas lieu de paniquer car les zones touristiques en Tunisie sont sécurisées. La vie touristique suit son cours », a par exemple affirmé à l’AFP la responsable de l’ensemble des offices de tourisme tunisiens dans le monde, en marge du salon Top Resa qui se tient en ce moment à Paris. Inutile donc de renoncer à son séjour en Tunisie.

Pour ce qui est de l’Algérie où a eu lieu l’enlèvement : la responsable de la communication de l’office du toursime algérien a tenté de relativiser : « Cela reste un acte isolé commis dans une région qui n’est pas vraiment touristique ». L’AFP précise que la zone de Tizi Ouzou, où le rapt a eu lieu était classée orange par le Quai d’Orsay. Celui-ci recommande « la plus grande prudence à tous nos ressortissants résidant en Algérie ou prévoyant de s’y rendre ». La Kabylie, dans le Nord-est du pays, est particulièrement dangereuse car des groupes terroristes évoluent encore, précise le ministère, qui invite les touristes français présents en Algérie à s’inscrire sur Ariane.

En outre, le Quai d’Orsay a relevé le niveau de vigilance dans une trentaine de pays du Sahel, du Maghreb, du Machrek, et du Moyen-Orient.

mae-conseils

Photo : Samuel Negredo / Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous