Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

C’est une bataille de haut-vol qui se joue actuellement entre la compagnie nationale française et ses concurrentes à bas coût. En jeu : le contrôle des liaisons intérieures et du réseau moyen-courrier. Air France envisagerait même la création de sa propre compagnie low cost, selon plusieurs médias français.

L’espagnole Iberia a lancé ce week-end sa filiale à bas prix Iberia-Express pour contrer les  compagnies low cost sur le réseau court et moyen courrier espagnol. Ses quatre premières destinations seront Alicante, Malaga, Palma et Séville, auxquelles s’ajouteront rapidement Ibiza, Fuerteventura et Lanzarote, puis des dessertes internationales cet été (Amsterdam, Dublin, Naples, Mikonos et Riga).

Confrontée à la même situation sur son terrain, Air France pourrait suivre cet exemple. Même son PDG Jean-Cyril Spinetta l’a récemment reconnu : Air France-KLM a négligé la menace que les low cost font peser sur les compagnies traditionnelles et les mesures qui auraient dû, selon lui, être prises il y a 10 ans ont systématiquement été ajournées.

La riposte à la déferlante low cost

Aujourd’hui, la compagnie est dans le rouge et sa priorité est de restructurer ses liaisons moyen-courrier pour enrayer les pertes des vols de courte distance alimentant Roissy et contrer l’influence grandissante des compagnies à bas coût sur les vols « de point à point ».

Selon les informations révélées par le quotidien économique « La Tribune », rien n’a encore été tranché chez Air France, mais deux options seraient à l’étude par la direction du groupe :

  • Étendre les compétences de sa filiale hybride « mi-low cost-mi charter » Transavia, en changeant sa marque. Ce ne sera pas aisé, car cela implique de renégocier les accords signés entre Air France et le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) destinés à limiter le développement de Transavia au dépens d’Air France, en limitant sa flotte à 15 appareils.
  • La création d’une low-cost sur les destinations loisirs en Europe et en France, sans toucher à Transavia.

Le bras de fer a commencé : après Marseille et Nice, Toulouse et Bordeaux !

Entre Air France et les compagnies à bas prix opérant sur le territoire français, la bataille a déjà commencé pour contrôler le marché très juteux du low cost. EasyJet et AF ont chacune inauguré la semaine dernière une nouvelle base à l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, à 24h d’intervalle. La compagnie française ouvrira deux autres bases en province dans la semaine, à Toulouse et Bordeaux.

Un graffiti amusant photographié à Prague par grahamc99 / Flickr cc.

Il s’agit aussi de concurrencer Vueling, Volotea et d’autres. Concrètement, ces bases autonomes disposeront de leurs appareils et de leur personnel dédié, sans devoir repasser par Paris chaque soir. Cela pour une réduction des coûts de 15-20%.

Difficile de prévoir les conséquences à long terme de cette « guéguerre » que se sont déclarées mutuellement compagnies low cost et traditionnelles mais, ce qui est certain, c’est qu’elle va profiter aux passagers à court terme : tarifs revus à la baisse, fréquences des vols et destinations à la hausse !

Une grève en vue

Le personnel au sol des aéroports d’Air France, qui sont actuellement considérés trop nombreux, voient tout projet d’extension de Transavia ou de création d’une seconde compagnie d’un œil inquiet.  La semaine dernière, les syndicats CGT, la CFDT et FO ont lancé un préavis de grève pour toute la journée de ce vendredi 30 mars.

Affaire à suivre…

 Photos : PixelManitik, Elisa atene : Flickr cc.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Réponse à “Air France VS low cost : une bataille de haut-vol

  1. you’re in reality a excellent webmaster. The site loading speed is incredible. It seems that you are doing any unique trick. Furthermore, The contents are masterwork. you have done a excellent job in this topic!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous