Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   1 min. de lecture

Depuis lundi, l’aéroport espagnol de Ciudad Real est à vendre. Son prix : 100 millions d’euros.

Avez-vous vu « Les amants passagers » de Pedro Almodovar ? C’est sans doute votre seule chance d’avoir aperçu l’aéroport Ciudad Real. Celui-ci, situé à 200 km au sud de Madrid et qui a servi de décor au tournage du film du réalisateur espagnol à l’automne 2012, ne fonctionne plus depuis 2011. Il a été mis en vente lundi 9 décembre pour la somme de 100 millions d’euros par le tribunal de commerce de la ville.

La concurrence de Madrid-Barajas était trop forte

Pourtant, rien ne laissait présager un tel échec. Lors de son inauguration en décembre 2008, Ciudad Real avait pour ambition de devenir le principal aéroport low-cost de Madrid. Avec sa plus longue piste d’atterrissage d’Europe, il avait même fait le buzz dans les médias. Mais les un milliard d’euros investis dans ce qui constituait le premier aéroport international d’Espagne 100% privé ne seront jamais amortis. Madrid-Barajas a été agrandit et, rapidement, plus aucune compagnie n’a eu besoin d’atterrir à Ciudad Real, une ville de 75 000 habitants.

Les effets de la crise de 2008

L’aéroport est depuis lundi 9 décembre officiellement en vente pour un prix de départ de 100 millions d’euros. Les acheteurs potentiels ont jusqu’au 27 décembre pour se manifester. Mais Ciudad Real n’est pas un cas isolé. L’Espagne est le pays européen qui compte le plus d’aéroports commerciaux à vocation internationale. Une cinquantaine environ, privés et publics confondus. Aujourd’hui, plus d’un tiers d’entres eux accueillent moins d’un vol par jour…


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous