Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   2 min. de lecture

Quelle vue impressionnante on a depuis l’hôtel Standard à New York ! Surtout pour les clients de son club, le Boom Boom Room. Aux toilettes du 18ème étage, la vue est imprenable sur Manhattan, l’une des plus belles, grâce à des fenêtres de 3 mètres de hauteur. Malheureusement pour les clients, ces fenêtres marchent dans les deux sens..

Ces fenêtres marchent dans les deux sens disions-nous, si bien que, si les passants tendent le cou dans la rue, ils peuvent apercevoir ces messieurs, dames aux toilettes. D’ailleurs certains ne se gênent pas pour s’arrêter et prendre des photos. Particulièrement les nombreux touristes qui visitent le parc High Line. C’est un brin gênant tout de même…

« La vue extérieure est passionnante, mais la vue vers l’intérieure est effrayante !»,

résume un client australien de 55 ans au journal New York Daily News, qui raconte son expérience malheureuse :

« J’ai vu des gens me faire des signes. Assis sur le trône royal, on ne s’attend pas à avoir du public ».

Quand on sait que l’établissement ultra-branché est fréquenté par des people comme Leonardo DiCaprio et Cameron Diaz, l’affaire n’en devient que plus croustillante… N’en concluez surtout pas que Léo et Cameron sont exhibitionnistes. En fait, à aucun moment le club ne met en garde ses clients sur ce qu’ils vont trouver à l’intérieur. Nombre d’entre eux se retrouvent piégés, pensant sans doute avoir à faire à des fenêtres opaques depuis l’extérieur. Qu’elle n’est pas leur surprise de se voir encourager par les passants…

Vol New York

Difficile de croire à un simple oublie de rideaux de la part de la direction de l’hôtel après la réfection récente des toilettes. La plupart des commentateurs de cette affaire hautement importante penchent pour une opération marketing… qui semble porter ses fruits puisque le nombre de clients aurait augmenté, tant dans l’hôtel que dans le parc High Line, évidemment. Mais devant le début de polémique et les plaintes reçues, la direction a préféré installer des rideaux protégeant ses clients jusqu’à la taille des regards voyeurs de la rue.

Vous souvenez-vous de cette « exhibition pour exhibitionnistes » à Sydney ?

Image : capture d’écran Youtube.

Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous