Le Magazine du Voyageur icon
Le Magazine du Voyageur
  •   3 min. de lecture

Vous vous préparez pour votre premier grand voyage de routard à travers le monde ? Votre sac est déjà rempli à ras-bord ? Jetez un œil à ces erreurs que commettent souvent les grands voyageurs en devenir. Mieux vaut prévenir que guérir…


Faire le tour du monde avec un sac à dos est l’une des formes de voyage les plus inconfortables. Laisser tomber les valises à roulettes, les taxis et les portiers pour une carapace de tortue, les bus publics et les auberges de jeunesse n’est pas chose facile. Si le voyage à la routarde est aujourd’hui devenu un véritable business, bien loin des Pataugas des guides du Routard, il reste un mode de voyage qui nécessite un certain apprentissage.

Faire son sac

On en emporte toujours trop. Si vous avez un sac à dos de 65 litres, vous vous dites : « Je peux remplir les 65 litres, non ? ». Vous le regretterez lorsque vous vous rendrez compte que l’essentiel de votre habillement consiste en un paréo et que vos souvenirs ne rentrent pas dans le sac à dos. Pensez aussi qu’il vous faudra souvent marcher avec votre sac sur le dos. Plus celui-ci est léger, plus cette tâche sera aisée.

À noter que les filles sont plus enclines à emporter trop d’affaires. Mesdames, n’oubliez pas que vous êtes aussi les premières consommatrices de souvenirs, sur la route. Vous aurez aussi envie d’acheter des vêtements sur place.

Le B.a Ba:

  • Laissez tomber le guide de voyage, vous en trouverez sur place dans les auberges de jeunesse. Préférez un carnet pour y noter les infos importantes.
  • Emportez des vêtements simples, qui s’accordent facilement. Les filles, emportez une tenue féminine, vous en aurez envie après plusieurs mois sur la route.
  • Chaussures : une paire de baskets confortables, une paire de tongs et pour les filles, une paire de ballerines.

Plus de conseils pour faire son sac

Préparation, réservations

Il existe un juste milieu entre trop préparer et pas assez.

Bien : réserver sa première nuit d’hôtel ou d’auberge de jeunesse dans une nouvelle ville.

Pas bien : réserver un tour en bateau, suivi d’un trek de 8 jours, puis d’un tour guidé de la ville. Vos plans changeront toujours en cours de chemin.

  • Apprenez toujours quelques mots dans la langue locale.
  • Renseignez-vous sur les pratiques locales, les différences culturelles.
  • Ayez une idée générale de la géographie du pays.

Argent

Un sujet essentiel. La règle d’or : ne jamais se retrouver sans moyen de paiement. Il n’y a rien de plus désagréable que de se retrouver à sec loin de chez soi. Vérifiez toujours avec votre banque que vous pourrez utiliser votre carte de paiement partout à l’étranger. Prévoyez un moyen de paiement de secours en cas de problème. Les traveller’s cheques ont toujours de beaux jours devant eux.

Quelques règles d’or concernant l’argent :

  • Répartissez votre liquide dans plusieurs cachettes différentes.
  • Photocopiez vos carte bancaires et laissez la photocopie à quelqu’un de confiance chez vous.
  • Dans certains pays, la carte bancaire est restituée après la délivrance des billets. N’oubliez surtout pas votre carte dans le distributeur.

Compagnons de voyage

Préférez-vous voyager seul ou en tandem avec un ami ou votre bien-aimée ? Avoir un mauvais compagnon de voyage peut gâcher votre voyage. Si vous choisissez un compagnon de voyage par peur d’être seul, faites le avec quelqu’un que vous connaissez bien et imaginez vous à l’avance devoir passer 24h/24 avec lui/elle.

Si vous n’avez pas de partenaire parfait dans votre entourage, sachez que vous en rencontrerez en chemin, partout où vous allez : n’ayez pas peur de partir seul. Une fois les premiers jours passés, on se rend compte à quel point il aurait été bête de renoncer.

Si vous voyagez avec quelqu’un :

  • Faites un « test » à la maison, en partant pour un court voyage ou week-end à deux.
  • Si vous n’êtes pas d’accord sur le programme de la journée, en voyage, séparez-vous le temps d’une journée.
  • Soyez relax et communiquez sur ce qui vous angoisse ou vous rend joyeux.

Déconnectez

Vous êtes prêt à partir au bout du monde et à laisser votre maison derrière vous pour un moment ? Alors faites-le vraiment. Résistez à la tentation de mettre à jour votre statut Facebook chaque jour et de vérifier vos mail en permanence. Envoyez des cartes postales ou des lettres, faites comme au bon vieux temps.

Un blog n’est pas une mauvaise idée si vous avez vraiment une plume. Skype peut s’avérer utile, mais n’en abusez pas.

Le bon équilibre :

  • Mettre à jour un blog une fois par semaine.
  • Créer une liste de vos amis et de vos proches, à qui envoyer des nouvelles chaque mois.
  • N’utiliser Facebook que pour la messagerie et éventuellement poster quelques photos.

Avez-vous une grande expérience de routard ? D’autres conseils à partager ?

Photo : cc garryknight/flickr


Avec Liligo trouvez le meilleur vol pour votre prochain voyage !


5 réponses à “5 erreurs de routards débutants

  1. oui, mais quand on voyage seul (e) ce n’est pas les vêtements qui chargent mais le hamac, le réchaud, la bache anti-pluie et le miam, et le sabre etc

  2. Oui effectivement ya un ou deux conseils qui font partie de l’essentiel. J’ajouterais, pour les vrais routards qui dorment pas à l’hotel et qui mangent pas du sandwich ou du resto à tous les repas : un mug, du thé en sachets, un couteau, une carte (ou plusieurs), un dico fr-…, ficelle, scotch, briquet, lampe frontale, aiguille et fil à coudre, un savon et un chiffon pour s’essuyer les mains si on n’est pas en centre ville et qu’on ressent le besoin d’avoir les mains propres (soigner une plaie), et de ne pas se laisser prendre en stop si on ne sait pas exactement où la personne nous laissera (sur le bord d’une autoroute, dans un village paumé…).

  3. Merci, Christophe, pour vos encouragements. Nous sommes les premiers à encourager le voyage, sous toutes ses formes ! Mais il est vrai que la méthode « routarde » reste la plus propice aux belles rencontres !

    Quel est le nom de votre auberge de jeunesse ?

    Bonne continuation

  4. Franchement j'ai parcouru tout ce texte et conseils, et j'y adhére ! Pour info je suis directeur d'une auberge de jeunesse, ces conseils sont pleins de bon sens et j'en félicite l'auteur.

    Il faut en effet, bien se préparer pour des vacances réussies et heureuses, car, oui, ce genre de voyage apporte plein de rencontre d'expérience et d'échanges enrrichissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous