Voyager seul
| Blogueurs | Nos invités Par

Voyage en solo : lancez-vous ! 

Le voyage en solo a la cote. Faire le point sur soi-même, maximiser ses chances de faire des rencontres, avoir la liberté de faire ce que l’on veut quand on le veut… De plus en plus de voyageurs se lancent dans cette aventure car les avantages sont nombreux. Michael l’a bien compris : après avoir fait le grand saut malgré lui, il a attrapé le virus du voyage en solitaire. Et pour convaincre les plus indécis, il a même décidé d’écrire un livre qui recense tous les arguments pour vous aider à franchir le pas. Confessions d’un voyageur solo qui partage avec nous ses plus belles anecdotes.

INTERVIEW

Et si tu commençais par te présenter à nos lecteurs ? 

Michael, 31 ans, je suis blogueur voyage sur Traverser La Frontière et écrivain. Après avoir zigzagué entre plusieurs jobs et carrières, j’ai décidé de transformer ma passion du voyage en métier. Aujourd’hui, mon objectif est de partager mes expériences pour inspirer et aider toutes les personnes souhaitant voyager et vivre à l’étranger.

Je suis un voyageur perpétuel, sans domicile fixe et goute au Voyage à Durée Indéterminée depuis plus de 3 ans. Concept expliqué dans mon précédent livre portant le même nom, devenu indispensable pour ceux qui veulent tenter ce genre d’aventure.

Je reviens tout juste du Vietnam où je viens de passer 10 mois, avant d’embarquer pour l’Afrique et le Sénégal à partir de janvier 2018.

Oser voyager en solo

Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans le voyage en solo ? 

La première fois que j’ai voyagé en solo, c’était un peu par hasard. Suite à une rupture amoureuse compliquée, j’ai décidé de changer d’air et de partir étudier à l’étranger, avec le programme Erasmus. En février 2008, je me retrouve catapulté en Slovaquie, seul et la peur au ventre, dans un pays inconnu, doté d’une langue obscure, en plein milieu de l’hiver.

J’ai choisi cette expérience de 5 mois à l’étranger, mais elle n’était pas née d’une envie assoiffée de partir en solo.

Par contre, ma deuxième expérience était plus délibérée. Je suis parti au Canada en PVT, la fleur au fusil, avec l’ambition d’apprendre à parler anglais et survivre dans un pays étranger, sans aucune idée de ce qu’il allait se passer. Je raconte en détail cette aventure enrichissante, malgré quelques déceptions, sur mon blog.

Depuis le Canada, j’ai exploré l’Europe, traversé l’Amérique du Sud et passé près de 2 ans en Asie. Seul. Je le fais par choix et non par obligation. J’apprécie tellement cette façon de voyager que je m’imagine difficilement partir à l’aventure quelques semaines ou mois avec quelqu’un.

Quelles étaient tes plus grandes appréhensions et comment les as-tu surmontées ? 

Je suis plutôt introverti et ma plus grande peur était de rester tout le temps seul et ne pas avoir le courage de parler aux gens. Sans rencontres, le voyage est quand même moins drôle ! 

Mais à chaque voyage, j’ai eu la chance de ne pas voir cette hantise se concrétiser. Il y avait toujours moyen de rencontrer des gens, peu importe l’endroit. Les auberges de jeunesse sont par exemple un formidable catalyseur de rencontres. Ou bien le Couchsurfing que j’ai utilisé à foison durant de nombreuses années.

D’ailleurs, dans Oser Voyager en Solo, je consacre deux chapitres au sujet des rencontres et comment les provoquer facilement sur la route.

En revanche, je n’ai jamais eu vraiment peur du danger ou de l’inconnu. Avec Internet, on peut facilement se renseigner sur une destination, planifier son voyage et éviter les risques qui peuvent exister.

Voyage solo

Quels sont les plus grands avantages à voyager seul ? 

La liberté évidemment. Quand on voyage en solo, on ne répond de personne, on fait ses propres choix et on réalise SON voyage, pas celui des autres. Pour moi, c’est jouissif et libérateur. On devient soi-même, sans les filtres que nous imposent habituellement la société, le conformisme et le politiquement correct.

L’avantage de cette liberté est de choisir si on reste seul ou non. À tout moment, vous pouvez décider de parler à quelqu’un ou de faire votre vie, au rythme qui vous convient.

Je pense que chacun devrait, au moins une fois dans sa vie, expérimenter le voyage en solo. Ne serait-ce que quelques jours. Cela ne vous plaira peut-être pas, dans ce cas, vous aurez perdu quelques instants de vie. Mais à l’inverse, vous allez peut-être découvrir une façon de voyager qui peut changer votre vie.

Voyage solo

Quel est ton plus beau souvenir de voyageur solo ? 

Ce n’est jamais simple de répondre à ce genre de question, mais l’ironie du sort fait que beaucoup de souvenirs sont toujours liés aux rencontres. On voyage seul, pour au final se retrouver avec les autres.

Je me souviens d’une fête de village complètement folle dans les environs d’El Nido, sur l’ile de Palawan aux Philippines. J’avais rencontré une Française sur un bateau qui faisait le tour des iles dans l’archipel Bacuit qui connaissait un Américain, qui lui connaissait des Allemandes. Bref, on s’est fait tous ensemble une journée à moto dans la campagne lorsqu’en traversant un village, on apprend qu’il y a une grosse soirée qui se prépare.

En rentrant de l’excursion, on se dit que ça serait bien d’y faire un tour. Après quelques tractations, nous partons sur un tuk-tuk, avec la Française, l’Américain et une Philippine à l’assaut d’une nuit bien sombre et d’une route désertée. Après 30 bonnes minutes de route, nous arrivons à ladite fête et quelle surprise ! Il y avait des centaines de personnes, dansant avec plus ou moins d’intensité, sur le terrain de basketball du village.

Nous sommes reçus comme des rois ! Les locaux nous installent sur une table de choix, discutent gaiement avec nous, certains s’essayent aux selfies, je crois bien que nous sommes les seuls «  blancs  » à cette fête de village. Cette soirée, nous avons inlassablement dansé sur «  Marry you  » de Bruno Mars qui a du passer une dizaine de fois ! La bouteille de rhum achetée sur place et les bières du trajet aller font rapidement effet et, les souvenirs des heures suivantes tanguent dans mon esprit.

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui souhaitent se lancer dans la même aventure ? 

Comme écrit en gros sur la couverture du livre, il faut oser.

Vous pouvez réfléchir autant que vous voulez, peser le pour et le contre pendant des heures, regarder des vidéos, lire des articles, imaginez le voyage, mais rien ne sera jamais comme l’expérience du voyage en solo.

Achetez un billet d’avion low cost en Europe, restez quelques jours sur place, logez en auberge de jeunesse et vous verrez bien ce qu’il se passera ! 

Comme je répète souvent, vous ne saurez jamais ce qu’il y a de l’autre côté de la barrière si vous ne la franchissez pas. Alors, jetez au moins un coup d’oeil.

Voyage solo

Photos : Michael Pinatton

Laissez un commentaire