| Idées voyage | Par Corentin

Visiter le Tibet en hiver, une bonne idée ? (1/2)

Vous êtes peut-être tombés par hasard sur la campagne menée par les autorités chinoises pour inciter les étrangers à visiter le Tibet en hiver. Tout y est beaucoup moins cher à cette saison, mais est-ce une « fausse bonne idée » de voyage ? 

La campagne « Voyage au Tibet pendant l’hiver » mise en place par le Bureau du tourisme de la région autonome du Tibet sous administration chinoise est relayée par le Quotidien du Peuple, l’organe de presse du Comité central du Parti Communiste Chinois.

A première vue…il est vrai que cela peut laisser un brin songeur. Quand l’on entend «  Tibet  » , on pense tout de suite à Himalaya, Everest, neige et grand froid. Pourtant, l’idée n’est pas saugrenue, loin de là.

himalaya

Les prix fondent en hiver…

Le programme prévoit des promotions pendant tout l’hiver, du 1er novembre au 31 mars. L’administration chargée du tourisme coordonnera les travaux des agences de voyages, des établissements hôteliers et des compagnies aériennes pour pratiquer conjointement des prix cassés. De novembre à avril, le voyage coûte environ moitié moins cher par rapport à la haute saison estivale.

Les autorités prévoient une baisse de 50% sur les prix des billets d’entrée pour les sites touristiques naturels et les frais des guides. Certains hôtels baisseront leurs prix de 40% à 60%, toujours selon le Quotidien du Peuple.

Sans compter que, sans les hordes de touristes qui sévissent l’été (et oui, même au Tibet ! ), vous n’aurez pas à faire la queue pour visiter les lieux touristiques. Votre séjour y gagnera beaucoup en authenticité.

tibet-potala

Même pas froid ! 

Soyons, comme toujours, parfaitement sincères : Lhassa étant situé à 3650 mètres d’altitude, il y fait froid en hiver. Mais il ne faut pas exagérer. Finalement, le climat y est plus clément qu’à Pékin par exemple, ou même qu’à New York qui peut connaître des tempêtes de neige et de glace particulièrement extrêmes. Contrairement aux idées reçues, il ne neige pratiquement pas au Tibet, excepté sur les frontières himalayennes. Sa capitale Lhassa bénéficie d’un ensoleillement très fort, plus de 3000 heures par an.

De novembre à avril, vous pouvez donc vous attendre avec certitude à avoir un climat certes froid avec des températures souvent en-dessous de zéro (mais pas extrêmes), mais très clair et ensoleillé, avec très peu de précipitations. En clair, il n’y a pas que les Yaks et les Sherpas qui peuvent survivre à l’hiver tibétain. Avec des vêtements chauds et de bonne qualité, vous êtes armés pour un séjour himalayen, à condition de ne pas trop monter en altitude.

A chacun son Everest

Les +

  • Séjour à moitié prix, grosso modo
  • Saison basse, donc atmosphère plus authentique

Les -

  • Le temps relativement « frisquet »

Quelques conditions pour se lancer dans l’aventure : 

  • Vous n’êtes pas trop frileux et vous êtes bien équipés en vêtement chauds
  • La culture tibétaine et les paysages himalayens vous attirent
  • Vous n’avez pas l’intention de vous lancer dans l’ascension de l’Everest du Lhotse ou de l’Annapurna, mais plutôt d’admirer les sommets himalayens depuis les vallées

Dès demain, nous vous présenterons les sites touristiques incontournables au Tibet et les moyens pour s’y rendre.

Photos : Richard Weil, kkcondon / Flickr cc.

Laissez un commentaire