| Fil d'actualités | Par Corentin

Sécurité aérienne : les liquides bientôt ré-autorisés à bord ? 

Des spécialistes estiment que les restrictions sur les liquides en cabine pourraient être assouplies à moyen terme, grâce à des innovations technologiques.

 «  Il fut un temps pas si lointain où l’on pouvait prendre l’avion avec un couteau suisse pour couper son saucisson, arroser cet en-cas d’un litre de vin, et tailler une bavette avec le pilote. Le terrorisme a mis fin à ce temps-là  » ,

écrivait le journaliste politique Bernard Demonty dans le quotidien belge «  Le Soir  » . C’était au mois de novembre 2006, alors que les règles de sécurité aérienne venaient d’être considérablement durcies : 

  • Interdiction totale d’emporter dans ses bagages à main des récipients à liquides d’une contenance supérieure à 100 ml.
  • Les liquides contenus dans des récipients de moins de 100 ml devant être emballés dans un sac en plastique transparent avec fermeture.

Depuis, ces règles sont toujours en vigueur, mais cela pourrait changer dans les années à venir, selon des spécialistes de la sécurité aérienne réunis la semaine dernière à Montréal.

Un sèche-cheveux magique russe ? 

Des ingénieurs russes ont mis au point une nouvelle technologie qui pourrait résoudre le problèmes des liquides à bord. Il s’agit d’un petit appareil portable de la taille d’un sèche-cheveux. «  Lqtest  » - c’est son nom de code – a été mis au point il y a déjà quatre ans par la société AVK Lab. Concrètement : un agent de sécurité presse l’appareil contre le récipient pour vérifier la conductivité et donc la nature du liquide à examiner.

Il est déjà en service dans les aéroports russes – précise l’AFP – mais tant que la technologie ne se sera pas généralisée et que la législation ne sera pas harmonisée avec les autres pays, les voyageurs russes restent soumis aux restrictions.

 « Des moyens considérables sont mis en œuvre, mais ce n’est pas encore au point » ,

a expliqué à l’AFP le secrétaire général de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Bref, il n’est pas prêt de revenir le temps où on pouvait couper son saucisson à bord avec un couteau suisse, arrosé d’un litre de vin, en taillant une bavette avec le pilote. Si tant est qu’il a jamais existé…

Trouvez-vous les règles de sécurité aérienne trop strictes ? 

Photos : Nedrichards / Flickr cc.

Laissez un commentaire