buenos-aires-principale
| Blogueurs | Nos invités Par

Réussir son voyage à Buenos Aires avec les conseils de Fanny

Passionnée par les voyages et l’Amérique du Sud, Fanny s’est installée à Buenos Aires en 2009 et a lancé le blog Destino Buenos Aires. Pour les lecteurs du Magazine du Voyageur de liligo.com, elle donne quelques conseils avisés pour un séjour réussi dans la capitale argentine. Quoi faire à Buenos Aires ? Où déguster un bon steak ? Où danser le tango ? Suivez la guide ! 

Qu’est-ce qui t’a tant plu dans cette ville, au point de t’y établir il y a 5 ans ? 

Je suis venue à Buenos Aires deux fois en vacances avant de décider de m’y installer. La beauté de la ville, son melting pot d’architecture, son côté européen et à la fois bien « latino », sa vie nocturne, la façon de vivre des Argentins, un peuple beaucoup plus expansif et extraverti que nous les Français. Tout cela m’a convaincue.

Fanny

J’ai une escale de quelques heures à Buenos Aires entre Paris et la Patagonie. Comment en profiter, qu’est-ce que je dois aller voir absolument en une demi-journée ? 

Je conseillerais de prendre un taxi direction la plaza de Mayo, le cœur historique de la ville, puis de marcher jusqu’à la place du Congreso, en traversant l’avenue 9 de Julio, une avenue tellement large (14 voies), qu’on la traverse en 3 fois.
Si c’est un jour de semaine, je conseille de rester dans le centre pour admirer les vieux immeubles, prendre la température de la ville, et sentir son énergie. Depuis le Congreso, rejoindre l’avenue Corrientes en prenant l’avenue Callao, descendre l’avenue Corrientes, se retrouver à l’Obelisco, puis rejoindre le quartier de San Telmo par la rue Defensa, jusqu’à arriver à la place Dorego. Manger un bon steak puis repartir à l’aéroport.

Et pour ceux qui ont plus de temps pour découvrir la ville, quel programme conseillerais-tu ? Une visite à faire qu’on ne trouve pas forcément dans les « Top des choses à faire à Buenos Aires » ? 

Je conseille de visiter le quartier de l’Abasto et notamment la rue Anchorena qui possède de très belles peintures murales à l’effigie du chanteur de tango Carlos Gardel, un artiste qui est une fierté nationale pour les Argentins, au même titre que Maradona ! Il y a tout près le musée Carlos Gardel, situé dans la maison où a vécu sa mère. Il faut aussi visiter la librairie de l’Ateneo, une des plus belles librairies au monde, au cœur d’un ancien théâtre ! 

librairie Ateneo

Le steak argentin en fait saliver plus d’un. Ils sont vraiment si gros et si délicieux qu’on le dit ? 

OUI : -)

Quelles sont les bonnes adresses pour en déguster un pour pas trop cher ?  

Une valeur sûre un peu chic : Don Julio – Guatemala 4691 and Gurruchaga, Palermo Soho, Buenos Aires.
Une autre plus économique et hyper abondante : Las Cabras - Fitz Roy 1795, Palermo Hollywood, Buenos Aires.
Mais il y a aussi les pizzas, les empanadas et surtout les glaces ! Toute la cuisine italienne est représentée à Buenos Aires, la moitié de la ville à une ascendance italienne ! 

Et pour les végétariens ? 

A vrai dire je les plains… Ce n’est vraiment pas l’endroit rêvé pour eux. Ils peuvent quand même se rabattre sur les empanadas aux épinards ou au maïs et sur les pâtes et pizzas.

Comment est-ce qu’on fait la fête à Buenos Aires ? 

Un billet de mon blog traite justement de la nuit à Buenos Aires. J’y explique que la fête est toujours très tardive, variée, que ça ne coûte pas cher et surtout qu’il souffle à Buenos Aires un grand vent de liberté et d’improvisation, en comparaison à la nuit parisienne.

Les quartiers qui bougent le soir sont Palermo, Villa Crespo et Almagro. La musique est essentiellement locale, mis à part quelques hits internationaux, mais j’aime le fait que l’Argentine ait sa propre culture musicale et que pour faire la fête le répertoire argentin ou sud-américain soit largement suffisant. Dans les boîtes à la mode, on entendra plus de musique anglo-saxonne. Moi après 5 ans à Buenos Aires je suis complètement à côté de la plaque en matière de culture musicale française et anglo-saxonne.

Buenos Aires nuit

Et la drague ? 

Vaste sujet ! j’y ai dédié ce billet. Il y a tant à dire : -) Les codes changent du tout au tout. Un conseil pour les cœurs d’artichauts : attention à ne pas s’enflammer ! 

On considère souvent Buenos Aires comme culturellement européenne. Y-a-t-il quand même des différences culturelles, dans les comportements ? Des erreurs à ne pas commettre ? 

Buenos Aires se rapproche de l’Espagne ou de l’Italie en ce qui concerne l’habitude de sortir tard, de parler fort, mais ce n’est pas ce que j’appelle un choc culturel. En revanche la grande pauvreté est davantage visible qu’en Europe : femmes et enfants dans la rue, « cartoneros » faisant les poubelles, on constate un manque ou un mauvais état des infrastructures (état des trains, des routes, etc.). Bon à savoir : le pourboire est de 10% dans les restaurants et est considéré comme un dû.

Et côté sécurité, y a t-il des choses particulières à savoir pour qu’un passage a Buenos Aires ne se transforme pas en galère ? 

Laisser la carte bleue à l’hôtel (de toute manière, très peu d’établissements l’acceptent), faire attention à son sac évidemment, venir avec des euros en liquide et les changer sur place.

Et si j’envisage, comme toi, de m’y installer, as-tu des conseils particuliers à me donner ? 

Venir avec un niveau d’espagnol correct me semble déjà la base, en tout cas ça fait gagner du temps. Si on a moins de 30 ans, venir avec un Visa Vacances Travail PVT car les procédures d’embauches sont très simplifiées avec. Se préparer à changer de voie et expérimenter peut-être un métier que l’on a jamais fait ou pour lequel on n’a pas étudié. En Argentine, beaucoup de choses sont possibles. Pour peu que l’on soit trilingue et que l’on parle anglais/français/espagnol, on gagne des points à coup sûr.

Fanny2

Il faut savoir que les congés payés sont de 2 semaines (à moins de pouvoir négocier…) et que même si on a beaucoup de jours fériés en Argentine, je conseille à tous de voyager d’abord, de se régaler et ensuite de chercher du travail. On évite d’être frustré et de passer ensuite ses vacances en France sans avoir eu le temps de voyager dans le pays.

Une dernière question…si tu veux bien répondre…Quel est le meilleur endroit où danser le tango à Buenos Aires ? 

Voici 3 milongas, des salles où les amateurs le dansent : 

- Confiteria La Ideal (La Tarde Ideal) : Suipacha 384 au premier étage. (De 15h à 21h).
- Salon Canning (Parakultural) : Avenida Scalabrini Ortiz 1331. (De 23h à 04h).
- Asociación Armenia (La Viruta) : Armenia 1366. (De 23h à 04h).

Attention le circuit du tango à Buenos Aires ne laisse rien au hasard. Pour chaque soir de la semaine, il faut bien se renseigner pour savoir où et quand cela se passe.

Retrouvez aussi Fanny sur la page Facebook de son blog ! 

Crédit photos : Fanny Dumond

 

2 réactions

  • catherine Répondre

    Ce billet de très envie. Merci pour les bonnes adresses ! 

    • Fanny Répondre

      Merci Catherine, je suis ravie que mes conseils t’aient plu ! N’hésite pas à venir sur mon blog si l’Argentine t’intéresse ! Hasta pronto