streetfood
| Idées voyage Par

Le meilleur de la Street Food en Europe

Vous avez prévu de faire un city trip à Madrid, Stockholm ou Amsterdam ? Pour chaque pays en Europe, il y a une spécialité culinaire emblématique. Ce serait un sacrilège de ne pas y goûter ! C’est pourquoi vous devez absolument regarder cette infographie avant de vous mettre en route.

Il n’y a pas si longtemps encore, la cuisine de rue, la « street food », était méprisée par les gourmets. C’était quelque chose qui venait soit des pays pauvres et donc synonyme de nourriture de mauvaise qualité, soit des États-Unis et donc synonyme de junk food. Pas ragoûtant.

Mais les temps ont changé, les petites échoppes ont poussé un peu partout dans les grandes villes, en France et en Europe. Au point de devenir même un élément d’identité et d’attraction touristique.

Nous vous proposons donc de découvrir ensemble ces petits amuse-gueule qu’il ne faut pas manquer de goûter en voyage. Le Guide ultime de la street food en Europe a été réalisée par Wimdu.fr, une plate forme de location d’appartements entre particuliers qui concurrence Airbnb. Pour chaque spécialité, le prix moyen est indiqué. De la rue à votre assiette, il n’y a qu’un pas. C’est parti ! 

 

Prix constatés le 14 novembre 2017

Vols aller-retour depuis Paris : 

> 31 € Paris – Wroclaw (Pologne) pour les grofry

> 35 € Paris – Stockholm (Suède) pour le tunnbrödsrulle

> 75 € Paris – Munich (Allemagne) pour le fleischkäse

> 85 € Paris – Prague (République Tchèque) pour le trdelniks

> 103 € Paris – Helsinki (Finlande) pour son korvapuusti

> 172 € Paris – Corfou (Grèce) pour ses koulouris

> 180 € Paris – Moscou (Russie) pour les pirozhkis

 

Vols aller-retour depuis les autres grandes villes françaises : 

> 32 € Bordeaux – Séville (Espagne) pour les churros

> 36 € Bordeaux – Porto (Portugal) pour les pastels de Nata

> 24 € Toulouse – La Valette (Malte) pour les pastizzis

> 36 € Toulouse – Naples (Italie) pour les crocchès

> 103 € Lyon – Budapest (Hongrie) pour les kütoskalács

> 114 € Lyon – Amsterdam (Pays-Bas) pour les oliebollens

> 49 € Mulhouse – Tuzla (Bosnie Herzégovine) pour le burek

> 169 € Nice – Kiev (Ukraine) pour les varenykys

 

Pour aller plus loin sur le thème voyage et gastronomie, lisez les conseils d’Anne du blog qui fait autorité, Papilles & Pupilles.
GUIDE ULTIME DE LA STREET FOOD EN EUROPE

Laissez un commentaire