pont_suspendu_vertige
| Idées voyage Par

Frissons au-dessus de l’abîme

Il ne faut pas avoir le vertige pour se lancer sur la plus longue passerelle du monde qui vient d’être inaugurée dans les Alpes suisses. L’occasion pour le Magazine du Voyageur de vous présenter l’une des plus belles randonnées alpines.

Si vous décidez un jour de vous lancer, ce seront probablement les 500 mètres les plus longs de votre vie. Ou pour être tout à fait précis : les 494 mètres les plus longs de votre vie, le nouveau record mondial.

La passerelle fait 65 centimètres de large seulement et sous les pieds des marcheurs se trouvent jusqu’à 85 mètres de vide. Elle remplace un pont pour piétons qui avait été démantelé peu après sa construction en raison de risques d’éboulis.

Ce nouvel édifice inauguré le week-end dernier ravira à coup sûr les amateurs de sensations fortes. Un nouveau système d’amortissement des vibrations breveté permettrait toutefois de limiter les oscillations de la construction.

Par contre, celle-ci est sensible à la foudre, donc impraticable en cas d’orage, fréquents dans la région.

Promenade parmi les Edelweiss

La nouvelle de l’inauguration de ce superbe pont suspendu pour piétons, c’est l’occasion pour le Magazine du Voyageur d’attirer l’attention de ses lecteurs sur les beautés des Alpes suisses et notamment du Valais, dans le Sud du pays.

Et pour ceux que cela tente, il existe un itinéraire fabuleux à suivre : la voie européenne de randonnée Europaweg qui conduit les randonneurs de Grächen à Zermatt.

Ce  « chemin d’Europe  » constitue un itinéraire de 32 kilomètres et 1 713 mètres de dénivellation positive. Il s’effectue en deux jours avec une nuit en refuge (dans la Europahütte). Mieux vaut être prévenu : il est réservé aux bons sportifs, mais par contre il ne réclame pas une grande technicité.

Le Europaweg est en fait lui-même une étape du Tour du Mont Rose, le second plus haut massif des Alpes, à la frontière italo-suisse (sa pointe Dufour culmine à 4 634 m).

Les paysages sont fabuleux : le sentier domine la plus profonde vallée suisse, entre 1 600 et 2 200 mètres d’altitude, au-dessus de laquelle se dresse les plus hautes montagnes du pays (le Dom et ses 4 545 mètres). Cette carte permet d’étudier son parcours précis.

Dans le sens Sud-Nord, ce sont les Alpes de l’Oberland Bernois qui se découpent à l’horizon. Dans le sens Nord-Sud, le trekkeur évolue avec en fond le mythique Mont Cervin, la montagne des montagnes, 4 478 m (le Matterhorn, en allemand).

mont_cervin

Arrivés à Zermatt, les randonneurs vont généralement se prosterner au cimetière des alpinistes où reposent ceux qui ont vaincu ou ont été vaincus par cette montagne, le dernier 4 000 mètres de prestige à avoir été conquis (Peter Taugwalder, Michel-Auguste Croz…).

Il faut aussi voir le Musée du Cervin Zermatlantis qui expose par exemple la corde de la toute première ascension du Cervin.

L’Office du Tourisme du Valais présente sur son site internet les plus beaux parcours de randonnée (à découvrir ici) et l’Office de tourisme de la Suisse vous propose de découvrir tous ces ponts suspendus pour piétons (ici). Bonne «  promenade  »   ! 

Laissez un commentaire