cover
| Blogueurs | Nos invités Par

Enzo fait le tour du monde à 21 ans

A 20 ans, Enzo décide d’arrêter ses études pour partir parcourir le monde. Son objectif : visiter 30 pays et perdre 25 kg. Pendant un an, il enchaîne les missions d’intérim pour financer son départ. Et en avril 2016, il s’envole enfin pour Madagascar ! Depuis 9 mois donc, Enzo vaque à travers le Monde ! Et partage ses aventures via sa chaîne youtube, qui rassemble de plus en plus d’abonnés.

portrait

En 9 mois, depuis son départ, Enzo a traversé Madagascar en taxi-brousse, puis le Sri Lanka en tuk-tuk. Ensuite, il est resté 3 mois en Inde, qu’il a sillonné en train du sud au nord-est, puis du nord-est au nord-ouest. Après quelques temps au Népal, il a transité par la Thaïlande et s’est finalement posé au Cambodge depuis 2 mois (il a perdu son portefeuille). Il vient d’en repartir, destination le Vietnam, en moto.


Qu’est-ce qui t’a poussé à partir à 20 ans faire le tour du monde tout seul ? 

Déjà c’est la curiosité. Depuis que je suis petit j’ai la chance de partir en roadtrip avec mon père. C’était une bonne manière d’entrer dans le voyage.

anapurna

Quand j’ai eu 18 ans, j’ai commencé à faire des études supérieures et à faire des stages à l’étranger, notamment à San Francisco. Quand je suis revenu, je me suis rendu compte que les études que je faisais ne m’intéressaient pas du tout. Ça m’a mis presque en dépression de me rendre compte que le système dans lequel j’évoluais était en total décalage avec la réalité du monde. J’étais largué, j’ai pris la décision de totalement arrêter et de faire complètement autre chose. Je voulais partir faire une gros voyage pour me consacrer à ce que j’aimais, me découvrir, gagner de la confiance en moi.

Ça demanderait beaucoup de travail, mais je savais que c’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver à moi, dans mon cas personnel.

voiture

Combien de temps de préparation pour partir ? 
J’ai commencé en mai 2015 et je suis parti en avril 2016. J’ai enchaîné les missions de serveur dans une boite d’intérim pendant un an, j’ai dormi très peu, c’était très nocif pour ma santé mais j’ai réuni la somme nécessaire en moins d’un an.

La seule chance que j’ai eu c’est que ma mère ne me fasse pas payer de loyer pour habiter chez elle.

D’un point de vue organisation, j’avais tout prévu pour mon premier pays, Madagascar. C’était la première fois que je partais seul dans un pays pauvre, j’étais hyper stressé. Quand je suis arrivé sur place j’ai à peu près suivi mon plan, et depuis je ne prévois absolument plus rien. Je rencontre beaucoup de gens sur la route. J’ai un petit dossier sur mon ordi où je leur demande de mettre leurs endroits préférés et c’est comme ça que je fais mon chemin. Je n’utilise plus du tout les guides.

montagne

Au niveau des visas, comment tu t’organises ? 
Je me suis un peu renseigné avant de partir mais pour la plupart des visas touristiques c’est possible de les faire sur place à la frontière.

As-tu atteint ton objectif de -25 kg ? 
Oui ! Je l’ai atteint et ça fait du bien ! 
katmandu
temple

Comment s’est passé l’évolution de ta popularité sur youtube ? (26 000 abonnés aujourd’hui)
Il faut revenir un peu en arrière pour comprendre. Lorsque je travaillais en tant que serveur, j’ai été amené à travailler dans les locaux de Youtube. J’ai rencontré un mec qui s’appelle Avner (Road to Saiyan), qui a une chaine Youtube de musculation. Je lui ai parlé de mon projet de tour du monde.

Je suis parti, j’avais une centaine d’abonnés, et au mois de septembre il a fait une vidéo de 2 minutes sur moi qu’il a publié sur Youtube. Ca m’a rapporté 18 000 abonnés. Après j’ai contacté un autre youtubeur, qui s’appelle Doc Seven, j’ai fait l’introduction d’une de ses vidéos, ça m’a permis d’arriver aujourd’hui à 26 000 abonnés.

Aujourd’hui en moyenne chaque vidéo est vue 6 000 fois. J’ai envie de donner aux gens l’envie de voyager, j’ai envie qu’ils n’aient plus peur de ce qu’on leur dit à la télé ou sur internet et qu’ils partent voyager ! 

tuktuk

Pourrais tu nous parler de ton expérience la plus marquante ? 
En Inde j’ai pris le train pour faire Mumbai – Darjeeling, ce qui fait 40 heures de train. Comme je voyage pour pas cher, j’ai pris la 2e classe, la plus pourrie.

En fait on avait juste des banquettes pour s’asseoir et j’étais malade. J’avais la tourista et la grippe en même temps, et il faisait 45 degrés dans le train. En plus il y avait des cafards partout.

Pendant 40 heures, un indien, un mec qui me connaissait pas du tout s’est occupé de moi. Il m’a donné du chocolat, il a acheté plein de trucs pour moi, il m’amenait prendre l’air. J’étais au bout de ma vie et le mec a pris soin de moi.

J’avais l’habitude de discuter dans le train avec mes voisins, parce que les indiens sont très curieux. Mais là, c’était vraiment mémorable. On peut être à l’autre bout du monde en train de crever dans un train, mais il y aura toujours quelqu’un pour s’occuper de vous ! 

inde

Est-ce que tu trouves que ce voyage t’a fait changer drastiquement dans ta façon de penser ? 
Ca va être un peu bizarre ce que je vais dire, mais c’est pas grave. En France j’étais dans mon petit moule français où il n’y a pas trop de dangers, tes problèmes se concentrent sur des choses qui sont pas vraiment importantes.

Quand je suis parti j’ai compris qu’en fait on était tous pareils finalement. J’avais pas forcément très bien intégré ça malheureusement avant, parce que j’avais voyagé dans des conditions privilégiées avec mon papa.

Être en contact avec des gens locaux m’a fait changer d’avis sur ce qu’est le Monde. J’ai vu des gens qui s’en fichaient d’être dans le moule. J’ai discuté avec des Indiens qui m’expliquaient comment leur vie était tournée autour de leur religion. J’ai discuté avec des gens à Madagascar qui étaient guides dans les parcs nationaux, qui ne gagnaient presque rien mais qui n’auraient changé leur vie pour rien au monde.

Je me suis rendu compte que le bonheur il n’est pas forcément là où on est de base.

desert

Le futur ? 
Je vais devoir partir en Australie à un moment, pour me poser et gagner un peu d’argent.

En septembre, j’aimerais faire le tour de la Mongolie en moto avec une tente sur un mois.

J’ai toujours l’objectif de visiter 30 pays, mais on verra, peut-être plus. On me demande toujours combien de temps ça va durer, ça peut durer deux ans, comme ça peut en durer sept. Mon état d’esprit c’est de me laisser aller en fonction des rencontres et des situations.

moto

As-tu un peu plus une idée de projet professionnel maintenant que tu as fait tout ça ? 
Moi maintenant mon projet professionnel c’est ma chaîne youtube. J’aimerais vraiment pouvoir en vivre. Je me vois pas vivre en France à nouveau.

Si je devais reprendre les études pour pouvoir approfondir quelque chose, ce serait dans l’idée de pouvoir l’utiliser ensuite dans du contenu vidéo, par exemple étudier la biologie pour pouvoir ensuite aller faire des expéditions au milieu de la forêt amazonienne et en faire un reportage ensuite ! 

2 réactions

  • Thierry Répondre

    Super ! 
    Il faut Oser Voyager !  !  ! L’ouverture sur le monde c’est aussi une ouverture de l’esprit … on n’en a jamais trop ! 
    Sur notre plateforme Libreautourdumonde, on aide les gens à voyager en leur montrant tous les web-utilitaires qui vont leur faciliter le travail, comme #LILIGO qu’on adore ; -)

    • Anissa Répondre

      Bonjour Thierry,
      Merci beaucoup pour ce gentil message ! On est bien d’accord avec vous ici : )
      Bonne journée !