Budapest n’est pas Bucarest ! 

Avez-vous entendu parler de la mésaventure des supporters du club de foot de l’Athletic Bilbao la semaine passée ? Retour sur les faits, avec en prime quelques modestes conseils pour bien différencier ces deux capitales à l’avenir.

Tout se passait merveilleusement bien pour ces 400 fans de football, arrivés à Budapest pour assister au match de leur vie : une finale de l’Europa League face à l’Atlético Madrid. Sauf que… le match ne se déroulait pas à Budapest, mais à Bucarest… L’histoire ne dit pas par qui est arrivé la lumière «  Nous ne sommes pas dans la bonne ville !   » . Toujours est-il que, se rendant compte de leur méprise, les compères ont tenté par tous les moyens de rallier la bonne destination, quelques 650 kilomètres plus loin. Mais peine perdue, il était trop tard…

On ne peut qu’imaginer le désarroi dans lequel ils ont du se trouver. Souhaitons leur d’avoir tout de même réussi à trouver un écran de télévision pour suivre leur équipe prendre une «  raclée  » , 0-3. Mais, à vrai dire, l’envie d’en rire l’emporte franchement sur la compassion.

De Budapest à Bucarest

Il est vrai qu’à deux lettres près, le nom des deux villes est le même. Il est vrai aussi que pour un Espagnol – mais aussi pour un Français et pour tout Européen de l’ouest, soyons-en certains – Bucarest et Budapest, c’est la même chose ou presque, une ville perdu quelque part perdu vers l’Est. Et pourtant…

A Budapest, capitale de la Hongrie

C’est devenue en quelques années une destination très à la mode en Europe centrale. La ville est très appréciée des touristes étrangers notamment pour ses thermes disséminées dans toute la ville, des bains d’eau naturelle aux nombreuses vertus thérapeutiques.

A ne pas manquer aussi : 

  • Ses magnifiques ponts sur le Danube et l’île Marguerite
  • Le château royal et la Basilique Saint-Étienne
  • La charcuterie, le vin Tokaj et l’eau de vie Palinka
  • Ses bâtiments vétustes reconvertis en bars à la mode
  • Le Grand Prix de F1 qui se déroule chaque mois d’août, le Hungaroring

Vol Budapest

A Bucarest, capitale de la Roumanie

Sur le papier – pour conserver une terminologie footballistique – la capitale roumaine fait moins rêver que son homologue hongroise. Moins connue et moins populaire, Bucarest est pourtant une destination touristique avec un grand potentiel. Sa vie nocturne et sa vie artistique et culturelle sont très dynamiques.

On l’appelait le «  Petit paris  » avec ses grands boulevards. Bucarest compte un grand nombre de parcs agréables et ses rues sont jalonnés de petits cafés et de bistrots qui confèrent une atmosphère sympa et bohème à la ville. Dernier atout, les Français en visite n’auront guère de mal à comprendre et se faire comprendre.

A ne pas manquer : 

  • Le Musée du Village, dans le Parc Herastrau, à côté de l’Arc de Triomphe
  • Les ruines du palais du XVème siècle, construit par Vlad l’Empaleur (Dracula)
  • Le Palais du Parlement, second bâtiment le plus grand au monde après le Pentagone
  • Les églises orthodoxes (notamment l’église de la Patriarchie, bâtie en 1657)
  • L’Opéra Nationale
  • Les bistrots bohèmes

Vol Bucarest

Encore du chemin à parcourir…

Revenons-en, pour finir, à cette finale de football. Le speaker officiel de la soirée a lancé à la foule un «  Bienvenue à Budapest !   » , sans que l’on sache s’il s’agissait d’une raillerie à destination des supporters espagnols coincés en Hongrie, ou d’une nouvelle erreur de géographie. Enfin, envoyons une petite dédicace au site d’actu suisse «  20min.ch  » qui s’est permis de se moquer des supporters espagnols, tout en commettant la même erreur qu’eux en expliquant que : 

 «   Quatre cents fans de l’Athletic Bilbao se sont rendus à Bucarest [...]. Seul bémol : la rencontre se disputait à Budapest » .

Non messieurs, c’est exactement l’inverse ! 

Avez-vous déjà visité l’une de ces villes ? 

Photos : Reuters, Arian Zwegers, serzhile, Neil and Cathy Carey, Panoramas / Flickr cc.

Laissez un commentaire