6 façons de partir en mission humanitaire
| Conseils pratiques Par

6 façons de partir en mission humanitaire

Vous souhaitez que vos voyages soient aussi un moyen de répandre le bien autour de vous ? Vous voulez vous sentir utile et aider les autres ? Il y a fort à parier que la mission humanitaire soit faite pour vous ! Découvrez six façons de partir faire de l’humanitaire à l’étranger en fonction de votre profil et de vos attentes.

Vous avez moins de 30 ans et souhaitez vous engager en Europe : le SVE

Le SVE, ou Service Volontaire Européen, est un programme européen qui propose aux moins de 30 ans des missions dans des domaines aussi divers que l’environnement, l’économie solidaire ou la santé.

Les missions durent en général de deux à douze mois et sont réservées aux résidents des pays participant au programme ou des pays partenaires.

Les volontaires sont logés et nourris et leurs frais de voyage sont pris en charge à hauteur de 70 % à 100 %, suivant la destination. Ils perçoivent en plus une indemnité mensuelle – variable en fonction des pays – et bénéficient d’une protection sociale.

Vous disposez d’un diplôme universitaire : les Nations Unies

Si vous disposez d’un diplôme universitaire et d’une expérience de 2 ans dans un domaine clé, que vous avez plus de 25 ans et que vous souhaitez vous engager sur plusieurs mois, vous pouvez devenir volontaire des Nations Unies.

Votre compétence, qu’elle appartienne au domaine médical, éducatif ou encore environnemental, pourra être mise à contribution dans plus de 100 pays aux quatre coins du monde.

Les missions durent en général de 6 mois à 1 an. Le volontaire bénéficie d’une allocation de subsistance, d’une prise en charge des frais d’installation, de déplacement et de réinstallation, d’une assurance santé et de congés annuels.

Vous avez moins de 26 ans : le service civique à l’étranger

Le service civique à l’étranger s’avère être une excellente alternative pour voyager et s’engager dans l’humanitaire sans que l’âge soit une barrière.

Le service civique est ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans et propose des missions variées aussi bien dans l’accompagnement des personnes âgées ou des handicapés que dans le soutien scolaire dans des écoles reculées ou des orphelinats. Les volontaires s’engagent pour six mois à un an et touchent une indemnité de subsistance de 500€ environ.

Vous souhaitez partir sur une courte période : une ONG

Si vous souhaitez vous engager dans l’humanitaire pour quelques semaines, la solution de l’ONG et des chantiers internationaux peut être intéressante. Ces derniers vous feront par contre payer une somme conséquente pour vos billets d’avion, votre logement et vos frais de voyage.

Attention à bien choisir votre ONG car beaucoup d’abus ont été récemment constatés.

Partir comme bénévole sur un chantier international représente une bonne idée, à condition de bien choisir son organisme. Les missions sont ouvertes dès l’âge de 16 ans et sont particulièrement adaptées aux vacances de deux à trois semaines.

Vous souhaitez partir longtemps et n’avez pas de travail : le VSI

Le VSI, volontariat de solidarité internationale, s’adresse aux personnes majeures et sans emploi. Il est réalisable dans l’une des 25 associations partenaires et se déroule toujours hors de l’Europe.

Il sera ainsi possible de partir en Argentine, au Vietnam ou encore en Tanzanie pour faire de l’animation sociale, dispenser des cours ou travailler dans la construction.

Les missions de VSI durent de six mois à un an et sont « rémunérées » par une indemnité mensuelle variant de 100 à 800€ en fonction des pays.

Photos :  Shutterstock, YouTube

Laissez un commentaire