musique
| Idées voyage Par

10 morceaux de musique emblématiques de 10 pays

Puisque la musique est un voyage et que l’on ne peut pas être toujours sur la route, voici quelques morceaux pour s’évader quelques instants et se remémorer de belles sensations, avant le week-end.

Algérie – A vava Inouva

Avec ce morceau composé comme une berceuse et sorti en 1976, c’est toute la musique d’Afrique du Nord qui s’est trouvée propulsée sur le devant de la scène World Music. Peu de temps après sa sortie, il traversa la Méditerranée pour gagner la France, l’Europe et devint un tube planétaire. C’est le premier morceau de musique algérienne qui fut joué à la radio nationale française. En Algérie, ce morceau redonna à la culture amazigh ses lettres de noblesse et fit d’Idir, son compositeur et interprète, un ambassadeur de la culture kabyle dans le monde.

Afrique du Sud – Asimbonanga

En 1987, l’année où Savuka sort Asimbonanga, l’Afrique du Sud est encore en plein Apartheid et Nelson Mandela emprisonné sur l’île de Robben Island. C’est à lui qu’est dédié ce morceau, « Nous ne l’avons pas vu » . Johnny Clegg, le zoulou blanc (en français dans le texte), et son groupe composé de musiciens blancs et noirs (ce n’est pas un détail) frappent un grand coup et le monde entier entend leur appel pour la libération de Mandela. Celle-ci interviendra en 1990, après 27 ans, 6 mois et 6 jours de détention.

Cuba – Hasta Siempre Comandante

Les meilleurs (Joan Baez) et les moins bons (Hélène Segara) ont repris cette rengaine écrite et chantée par Carlos Puebla en 1965. Elle s’adressse à Ernesto Guevara dit « Che » . L’icone de la révolution cubaine venait de quitter Cuba pour exporter la révolution au Congo. Ce sera un échec cuisant pour le guérillero argentin. Hasta siempre, Comandante, Pour toujours, Commandant. De nos jours, la version de Nathalie Cardone (1997) est la plus populaire.

Sénégal – 7 seconds

Premier couplet en wolof, la langue majoritaire au Sénégal, le second en français, la langue officielle, le reste en anglais car Youssou N’Dour veut que le plus grand nombre puisse comprendre les messages qu’il délivre dans sa musique. Dès sa sortie en 1994 sur l’album The Guide (Wommat), ce duo avec Neneh Cherry rencontrera un succès phénomènal, raflant toutes les récompenses et squattant les ondes radio du monde entier. « A mes yeux, il a toujours été une sorte d’ambassadeur de la musique africaine contemporaine, le porteur du message et de l’esprit de l’Afrique », dit Neneh Cherry.

Mali – Le dimanche à Bamako

Toujours en Afrique, mais beaucoup plus récent, le duo composé d’Amadou Bagayoko et Mariam Doumbia fait un tabac depuis maintenant une quinzaine d’années où ils se produisent dans tous les grands festivals. Pas facile de choisir un titre car ils ont plusieurs grands tubes à leur actif.

Balkans – Kalashnikov

La plupart des Européens de l’Ouest n’aurait peut-être jamais entendu un air balkanique de leur vie sans le succès des films d’Emir Kusturica et leurs bande-originales de Goran Bregovic et du Boban Marković Orchestra. L’un des morceaux les plus emblématiques de cette région du sud-est de l’Europe, il est tiré de l’album Underground de Bregovic (1995) : Kalashnikov. Il commence comme ceci, pour ceux qui veulent essayer : Bum bum yallah kýran kýrana, hey ya ! 

Roumanie – Dragostea din Tei

Les puristes vont bondir et ils auront bien raison :  le groupe O-Zone ne vient pas de Roumanie mais de Moldavie ! Certes…, mais le trio chantant en roumain, c’est bien l’image de la Roumanie qui a bénéficié à plein de ce succès dans les charts d’Europe et d’Amérique. Dragostea din Tei « l’amour sous un tilleul » est sorti en 2004 et dès l’année suivante le trio splittait lamentablement. Pour le plus grand malheur des uns…et le plus grand bonheur des autres.

Islande – Bachelorette

Non on ne va pas commencer à parler de cette petite île perdue dans l’Atlantique nord en rappelant une énième fois qu’elle ne compte que XXX.XXX habitants. Pourtant, c’est vrai qu’un tel foisonnement musical dans un endroit si peu peuplé, cela force le respect et ce n’est pas parce que vous n’avez jamais entendu parler de Reykjavíkurdætur ni Úlfur Úlfur que ce n’est pas du bon. On aurait pu choisir Sigur Ros, mais s’il faut retenir un artiste pour symboliser l’Islande, c’est forcément Björk.

Russie – Kalinka

Mais que veulent donc dire les paroles ? Elles sont – parait-il – coquines mais bien trop subtiles pour être traduites dans une autre langue. Peu importe, c’est surtout la musique folklorique qui l’accompagne qui fait de ce morceau un succès, y compris par-delà des frontières de la grande Russie. Ce chant russe devenu traditionnel a été écrit et composé par un certain Ivan Petrovitch Larionov en 1860. En version TaTu, cela donne ça.

France – Sexe accordéon et alcool

Eh oui il fallait bien en choisir un… De façon purement arbitraire et subjective, comme tous les morceaux qui précèdent, nous nous sommes dits que si une chanson AURAIT PU représenter la France de façon savoureuse aux oreilles des étrangers, cela aurait pu être celle-ci

 

Photo : Percussions par Lady May Paminuan // Flickr cc

Laissez un commentaire